Flashs
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  MULTIMEDIA  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  
|
  COMMUNIQUES  
Recherche personnalisée
Obama et immigration : réforme clé pour le vote latino à la présidentielle de 2016
MADRID, 27 novembre 2014 (LatinReporters.com) - Démocrates et républicains savent que le vote latino sera la clé de la victoire à la présidentielle de 2016 aux États-Unis. Aussi, quoique Barack Obama ne puisse plus briguer un nouveau mandat, sa réforme annoncée de l'immigration se perfile-t-elle comme l'un des thèmes essentiels de la déjà pré-campagne électorale.

Obama y la inmigración : reforma clave para el voto latino en las presidenciales de 2016
MADRID, 27 de noviembre de 2014 (LatinReporters.com) - Demócratas y republicanos saben que para ganar las elecciones presidenciales de 2016 en Estados Unidos será clave el voto latino y la reforma migratoria del presidente Barack Obama se perfila como un tema estrella de la ya pre-campaña electoral.

Voyages - Coup de coeur à Istanbul pour le Golden City
Novembre 2014 (LatinReporters.com) - Escapade d'automne à Istanbul. Voir, palper, humer, écouter et savourer un autre savoir-vivre. Mais surtout, à grandes bouffées de vestiges, de minarets et de paysages sculptés par le mythique Bosphore entre l'Europe et l'Asie, rêver de la splendeur d'une ville appelée successivement Byzance, Constantinople et Istanbul.

Viajes - Corazonada en Estambul por el Golden City
Noviembre 2014 (LatinReporters.com) - Escapada de otoño a Estambul. Ver, sentir, oler, escuchar, saborear y disfrutar otro arte de vida. Pero, sobre todo, con grandes destellos de vestigios, de minaretes y paisajes esculpidos por el mítico Bósforo entre Europa y Asia, soñar con el esplendor de una ciudad denominada sucesivamente Bizancio, Constantinopla y Estambul.

Mexique / disparus : 2e anniversaire amer pour le président Peña Nieto
MEXICO / MADRID, vendredi 14 novembre 2014 (LatinReporters.com) - La disparition de 43 jeunes étudiants à Iguala (État de Guerrero) a suscité la colère des Mexicains, appelés à un « débrayage national » le 20 novembre par les réseaux sociaux. Cette protestation inédite d'indignation collective donnera un goût amer au deuxième anniversaire de la présidence d'Enrique Peña Nieto, quelques jours plus tard, le 1er décembre.

México / desaparecidos : amargo segundo aniversario para el presidente Peña Nieto
MÉXICO / MADRID, viernes 14 de noviembre de 2014 (LatinReporters.com) - La desaparición de 43 jóvenes estudiantes en Iguala (Guerrero) ha desatado la ira de los mexicanos, convocados a un "paro nacional" el próximo 20 de noviembre a través de las redes sociales en una inédita protesta de indignación colectiva que amargará el segundo aniversario de la presidencia de Enrique Peña Nieto, que se cumple pocos días después, el 1 de diciembre.

L'embargo contre Cuba se remue
MADRID, 26 octobre 2014 (LatinReporters.com) - Anachronique, inutile, héritage d'une Guerre froide révolue ... Ces appréciations de leaders mondiaux et des médias sont très fréquentes pour exiger la fin de l'embargo économique, financier et commercial que les États-Unis imposent à Cuba depuis plus de 50 ans.

El embargo a Cuba se mueve
MADRID, 26 de octubre de 2014 (LatinReporters.com) - Anacrónico, inútil, herencia de una Guerra Fría ya superada... son calificativos ya muy frecuentes de líderes mundiales y en los medios de comunicación para reclamar que se ponga fin al embargo económico, financiero y comercial que Estados Unidos impuso a Cuba hace más de 50 años. La administración de Barack Obama reconoce que no ha funcionado el embargo.

Bolivie, Brésil et Uruguay : cycles longs de pouvoir de la gauche jaugés par les urnes
Dimanche 26 octobre 2014 (LatinReporters.com) - Trois des sept élections présidentielles latino-américaines de 2014 - en Bolivie, au Brésil et en Uruguay - ont exposé la gauche, gouvernementale comme dans la majorité des pays d'Amérique du Sud, au risque d'une alternance qui sanctionnerait démocratiquement des cycles longs de pouvoir.

Amérique latine - élections 2014 : la gauche en examen
Dimanche 26 octobre 2014 (LatinReporters.com) - Analyses et calendrier des élections latino-américaines en 2014. (Costa Rica, Salvador, Colombie, Panama, Brésil, Bolivie, Uruguay)

SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE, jeudi 25 juillet 2013 (AFP) - Espagne: au moins 80 personnes sont mortes dans le déraillement d'un train mercredi soir à Saint-Jacques-de-Compostelle, capitale de la région de Galice (nord-ouest de l'Espagne). Cette tragédie, qui a fait aussi plus de 140 blessés, compte parmi les plus graves de l'histoire du pays. Elle pourrait être due à une vitesse excessive.
Article

MADRID, mardi 23 juillet 2013 (avec AFP) - Espagne / corruption: sous pression, Rajoy s'expliquera enfin sur l'affaire Barcenas. Face à la pression qui montait depuis que son nom est apparu dans un scandale de corruption présumée, le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a finalement cédé et annoncé lundi qu'il s'expliquerait dans les jours à venir au Parlement. Mais en s'expliquant bien au-delà de la seule "affaire Barcenas", M. Rajoy espère pouvoir se prévaloir du même coup de chiffres économiques moins pessimistes que ces derniers mois.
Article


RIO DE JANEIRO, dimanche 21 juillet 2013 (AFP) - Le pape François au Brésil pour rencontrer la jeunesse (JMJ) et revitaliser l'Église. Le pape argentin François effectuera du 22 au 29 juillet le premier voyage à l'étranger de son pontificat au Brésil, le plus grand pays catholique au monde encore sous l'onde de choc de la fronde sociale historique de juin. Premier pape latino-américain et jésuite de l'histoire, il présidera les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Rio de Janeiro, où sont attendus 1,5 million de jeunes pèlerins du monde entier. Il aura aussi à coeur de redonner du souffle à une Église catholique en perte de vitesse sur le continent face à la poussée des églises évangéliques.
Article

MADRID, dimanche 21 juillet 2013 (LatinReporters.com) - Espagne / Rajoy / corruption: Barcenas, vengeur du peuple inattendu. Saignés à blanc par les banques, le patronat, leur gouvernement et l'Europe, les Espagnols espéraient l'intervention d'un redresseur de torts. Il a curieusement surgi des bas-fonds du PP, le Parti Populaire (droite gouvernementale). Vengeur du peuple inattendu et sans doute malgré lui, Luis Barcenas, ex-trésorier de ce PP FranciscoFrancophile, colle les étiquettes "mensonge" et "corruption" sur le front du président du PP et du gouvernement de l'Espagne, Mariano Rajoy, désormais fragilisé malgré sa majorité absolue.
Article

MADRID, lundi 15 juillet 2013 (LatinReporters.com) - Corruption et débordements mafieux en Espagne, Rajoy visé. "Si tu parles, ta femme ira en prison; si tu te tais, [le ministre de la Justice Alberto Ruiz] Gallardon tombera et on annulera le procès"... Ce titre qui barre ce lundi 15 juillet la une d'El Mundo relèverait, selon cet influent quotidien de centre droit, d'un chantage exercé au nom du chef du gouvernement et de la droite, Mariano Rajoy, sur l'ex-trésorier de son Parti Populaire (PP), Luis Barcenas, en prison préventive à Madrid depuis le 27 juin.
Article

MONTEVIDEO, vendredi 12 juillet 2013 - Cas Snowden-Morales: le Mercosur ferme face à l'Europe et aux États-Unis. Exigeant "des explications et des excuses" et rappelant pour consultation leurs ambassadeurs en France, en Espagne, au Portugal et en Italie, pays qui avaient fermé leur espace aérien au président bolivien Evo Morales, les présidents du Mercosur ont fait preuve vendredi d'une fermeté visant aussi l'espionnage massif pratiqué par les États-Unis.
Article

MADRID, jeudi 4 juillet 2013 (LatinReporters.com) - Humiliant Evo Morales, l'Europe indigne l'Amérique latine. Interdit de survol au soir du 2 juillet par 4 pays européens qui soupçonnaient à tort la présence à bord d'Edward Snowden, l'avion du président bolivien Evo Morales a atterri en urgence à l'aéroport autrichien de Vienne. L'Amérique latine s'indigne de cette humiliation infligée en Europe au président de la Bolivie.
Article

RIO DE JANEIRO, dimanche 23 juin 2013 (avec AFP) - Nouvelles manifestations au Brésil, malgré la main tendue de Dilma Rousseff. Des dizaines de milliers de Brésiliens ont de nouveau manifesté samedi dans plus de 100 villes du pays, malgré la main tendue par la présidente Dilma Rousseff. Elle avait promis la veille de s'atteler à l'amélioration des services publics, en particulier des transports.
Article

BRASILIA, dimanche 23 juin 2013 (LatinReporters.com) - Brésil / crise sociale: Dilma Rousseff offre le dialogue (message intégral). Tendant la main et offrant le dialogue, la présidente du Brésil, Dilma Rousseff, a promis vendredi de promouvoir un grand pacte pour l'amélioration des services publics et de faire beaucoup plus pour lutter contre la corruption, dans une allocution radio-télévisée à la nation au lendemain de manifestations historiques.
 Article et vidéo

RIO DE JANEIRO, vendredi 21 juin 2013 (LatinReporters.com) - Près d'un million de Brésiliens ont manifesté jeudi dans quelque 80 villes, amplifiant considérablement la fronde sociale surgie voici une dizaine de jours contre des hausses de prix de transports publics. L'annulation cette semaine de la plupart de ces hausses n'a pas démobilisé les contestataires, qui ont multiplié leurs revendications, en marge des partis politiques qu'ils jugent corrompus.
Article

Mercredi 19 juin 2013 (LatinReporters.com) - Le Brésil secoué par les fils rebelles de Lula et Dilma. Contre le coût du Mondial-2014 de football, contre l'insuffisance des services de santé, d'éducation et de transport, contre aussi la classe politique et sa corruption, les plus grandes manifestations depuis vingt ans secouent le Brésil. Elles mobilisent des rebelles et indignés d'autant plus inattendus qu'ils sont les fils d'une décennie d'essor social, économique et diplomatique sans précédent présidée successivement par Luiz Inacio Lula da Silva et sa dauphine Dilma Rousseff.
Article

MANAGUA, vendredi 14 juin 2013 (LatinReporters.com) - Nicaragua: entreprise chinoise pour 2ème canal interocéanique. À moins de 600 km au nord-ouest de celui de Panama, un second canal interocéanique va-t-il relier l'Atlantique au Pacifique, traversant le Nicaragua au terme de travaux qui dureraient au moins dix ans ? Ce projet pharaonique, d'un coût estimé à 40 milliards de dollars, est l'objet de la concession exclusive octroyée pendant un siècle à une entreprise chinoise, jeudi à Managua par l'Assemblée nationale nicaraguayenne.
Article

BOGOTA, dimanche 9 juin 2013 (LatinReporters.com) - Colombie: selon les Farc, Santos "dégonfle" les espoirs de paix. La guérilla marxiste des Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) a accusé, dans un communiqué diffusé samedi, le président colombien Juan Manuel Santos d'avoir "dégonflé" l'optimisme dans les négociations de paix de La Havane en créant des tensions avec le Venezuela et en envisageant l'adhésion de la Colombie à l'OTAN.
Article

BOGOTA, mardi 4 juin 2013 (avec AFP) - La Colombie calme le jeu sur l'OTAN: coopération, mais adhésion exclue. Critiquée en Amérique latine pour son rapprochement avec l'OTAN, la Colombie a calmé le jeu mardi en assurant qu'elle visait seulement à signer un accord de coopération et non d'adhésion avec l'organisation de défense commune.
Article

BOGOTA, mardi 4 juin 2013 (LatinReporters.com) - Colombie à l'OTAN: Washington appuie, la gauche latino s'insurge. L'annonce par le président de centre droit Juan Manuel Santos de la prochaine signature par la Colombie d'un accord de coopération avec l'OTAN, avec en ligne de mire l'adhésion à cette organisation militaire, a été vivement critiquée par les présidents du Venezuela, du Nicaragua et de la Bolivie, trois pays du camp de la gauche radicale latino-américaine. Les États-Unis appuient pour leur part l'initiative colombienne.
Article

Dimanche 2 juin 2013 (LatinReporters.com) - La Colombie va souscrire ce mois de juin un accord de coopération avec l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) en vue de son adhésion à cette alliance politico-militaire, a déclaré samedi à Bogota le président colombien Juan Manuel Santos. Cette initiative devrait provoquer de multiples réactions en Amérique latine.
Article

CARACAS, vendredi 31 mai 2013 (LatinReporters.com) - Le Venezuela accuse la Colombie de conspirer avec Capriles. Fureur à Caracas, qui ouvre une crise diplomatique avec Bogota. Le gouvernement du président vénézuélien Nicolas Maduro estime que le voyage du chef de l'opposition Henrique Capriles en Colombie et son entrevue du 29 mai avec le président colombien Juan Manuel Santos relèvent d'une "conspiration" contre le Venezuela. Disant avoir "perdu confiance dans le président Santos", M. Maduro veut réexaminer "toutes les relations" bilatérales.
Article

BOGOTA, jeudi 30 mai 2013 (LatinReporters.com) - Colombie: décoder l'accord avec les Farc sur la réforme rurale. "Historique"... Le mot a fusé de divers bords à propos de l'accord sur une "réforme rurale intégrale" annoncé le 26 mai à La Havane à l'issue du 9e cycle des négociations de paix ouvertes en novembre 2012 entre le gouvernement colombien et la guérilla des Farc. Des paradoxes incitent à décoder cet accord, d'autant que le développement rural n'est que le premier des cinq chapitres de pourparlers à l'issue toujours incertaine.
Article

CALI, vendredi 24 mai 2013 (LatinReporters.com) - Bilan du VIIe sommet de l'Alliance du Pacifique, pôle de libre-échange en Amérique latine. Concrétisée en juin 2012 par le Pérou, le Chili, le Mexique et la Colombie, l'Alliance du Pacifique "est le nouveau moteur économique et de développement de l'Amérique latine et des Caraïbes" s'est exclamé le président colombien Juan Manuel Santos, hôte jeudi à Cali du VIIe sommet de ce nouveau bloc, qui a défendu le libre-échange comme outil contre la pauvreté et les inégalités. Le processus d'adhésion du Costa Rica a été lancé et le nombre de pays observateurs élargi.
Article

CIUDAD DE GUATEMALA, mardi 21 mai 2013 (LatinReporters.com) - Guatemala: annulation de la condamnation de Rios Montt pour génocide et crimes de guerre. La Cour constitutionnelle du Guatemala a annulé lundi 20 mai, pour vice de procédure portant atteinte aux droits de la défense, la condamnation historique de l'ex-dictateur Efrain Rios Mont à 80 ans de prison, 50 pour génocide et 30 pour crimes de guerre.
Article

BUENOS AIRES, samedi 18 mai 2013 (AFP) - L'ex-dictateur argentin Jorge Videla, 87 ans, est mort le 17 mai dans la cellule où il purgeait une peine de prison à perpétuité pour les crimes commis par son régime militaire tyrannique de 1976 à 1981. Le rapport médical a conclu à une mort naturelle. L'ancien général avait été condamné deux fois à la prison à vie pour crimes contre l'humanité et à une peine de 50 ans de prison pour le vol de bébés d'opposants.
Article

CIUDAD DE GUATEMALA, samedi 11 mai 2013 (LatinReporters.com) - Guatemala / génocide: 80 ans de prison pour l'ex-dictateur Rios Montt. Une peine de 80 ans de prison, 50 pour génocide et 30 pour crimes de guerre, a été infligée vendredi par un tribunal du Guatemala à l'ancien dictateur militaire José Efrain Rios Montt. Aussitôt incarcéré, mais pouvant interjeter appel, il est à 86 ans le premier ex-président d'un pays d'Amérique du Sud condamné pour génocide.
Article

CARACAS, lundi 6 mai 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela: Maduro consolide la pétro-diplomatie de Chavez. Sur proposition de Nicolas Maduro, président du Venezuela, la création prochaine d'une "Zone économique de Petrocaribe" a été approuvée dimanche à Caracas par le VIIème sommet de cette alliance de 18 pays cimentée par le pétrole brut vénézuélien fourni à des conditions avantageuses. La pétro-diplomatie de feu le président Chavez s'en trouve consolidée.
Article

CARACAS, jeudi 2 mai 2013 (AFP) - L'opposition vénézuélienne a contesté jeudi le résultat de la présidentielle du 14 avril devant le Tribunal suprême de justice (TSJ, cour suprême), dans un climat politique qui demeure délétère deux jours après une bagarre survenue au Parlement entre députés de la majorité et de l'opposition.
Article

MADRID, jeudi 25 avril 2013 (LatinReporters.com) - Espagne: 6,2 millions de chômeurs (27,16%), l'échec de l'austérité. Disciple appliqué de l'austérité néolibérale prônée par Berlin et la Commission européenne, le chef de la droite gouvernementale espagnole, Mariano Rajoy, engrange un nouveau record historique : 6.202.700 chômeurs, soit 27,16% de la population active, des chiffres qui reflètent le drame social de l'Espagne et l'échec de l'austérité.
Article

ASUNCION, lundi 22 avril 2013 (LatinReporters.com) - Paraguay: Cartes ramène au pouvoir le parti Colorado (droite). Richissime homme d'affaires de 56 ans au passé trouble, parfois surnommé le Berlusconi du Paraguay, Horacio Cartes ramène au pouvoir l'historique Parti Colorado (droite nationaliste) par sa victoire, avec 45,80% des voix, à la présidentielle jouée dimanche en un tour à la majorité simple. Le caractère démocratique de cette élection devrait mettre fin à la suspension du Paraguay par le Mercosur (marché commun sud-américain) et l'Unasur (Union des nations sud-américaines).
Article

CARACAS, vendredi 19 avril 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela / présidentielle: audit de toutes les urnes, Capriles satisfait. Après quatre jours de tension, le Conseil national électoral (CNE) a peut-être endigué la crise qui agite le Venezuela, annonçant jeudi à Caracas l'audit de toutes les urnes de la présidentielle du 14 avril. Le leader de l'opposition Henrique Capriles s'est déclaré satisfait, espérant que l'audit, étalé sur 30 jours, infirmera l'élection contestée de Nicolas Maduro, dauphin de feu Hugo Chavez, néanmoins investi à la présidence ce vendredi avec le soutien de l'Unasur.
Article

CARACAS, mercredi 17 avril 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela en crise postélectorale: 7 morts, 61 blessés et 135 détenus. L'opposition a appelé mardi le pouvoir au dialogue au Venezuela, renonçant à un grand rassemblement ce mercredi à Caracas, après des manifestations qui ont fait, selon les autorités, 7 morts et 61 blessés dans ce pays plongé dans une crise politique depuis l'élection étriquée, le 14 avril, de Nicolas Maduro à la présidence.
Article

CARACAS, lundi 15 avril 2013 (avec AFP) - Venezuela-présidentielle: victoire serrée de Maduro, Capriles conteste. Le président par intérim du Venezuela, Nicolas Maduro, a été déclaré vainqueur, d'une très courte tête, à l'élection présidentielle de dimanche pour succéder à Hugo Chavez, une victoire contestée par l'opposition qui exige un nouveau décompte de l'ensemble des bulletins de vote. Le résultat très serré du scrutin a plongé dans un climat de tension et d'incertitude ce riche pays pétrolier de 29 millions d'habitants, profondément divisé après 14 ans de "révolution socialiste".
Article

MADRID, vendredi 12 avril 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela: présidentielle et économie (vu d'Europe, avec modestie). Que le président élu au Venezuela ce 14 avril soit le chaviste Nicolas Maduro ou l'opposant Henrique Capriles, l'économie sera son défi majeur, disent nombre d'analystes. Certains indicateurs conjoncturels vénézuéliens pourraient néanmoins être enviés par une Europe dont la crise, suivie par les médias à Caracas, relativise les problèmes socio-économiques du chavisme.
Article

CARACAS, lundi 8 avril 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela: le fantôme de Chavez domine l'élection présidentielle. Cinq semaines après sa mort, le président Hugo Chavez domine la campagne pour l'élection présidentielle anticipée du 14 avril au Venezuela. Son fantôme est le principal adversaire du candidat de l'opposition unifiée, Henrique Capriles, largement devancé dans les sondages par le dauphin qu'avait désigné Chavez lui-même, le président par intérim Nicolas Maduro, bénéficiaire présumé du deuil et de l'émotion.
Article

MADRID, jeudi 4 avril 2013 (LatinReporters.com) - Espagne / corruption: Cristina, fille du roi, convoquée par le juge. "La justice est la même pour tous"... Cette affirmation du roi Juan Carlos d'Espagne dans son message de Noël en 2011 a été malicieusement rediffusée mercredi soir, notamment par les chaînes Telecinco et La Sexta, pour assaisonner la principale information de la journée : l'infante Cristina, fille cadette du souverain, est mise en examen et devra s'expliquer devant le juge qui mène l'enquête pour corruption visant son époux, Iñaki Urdangarin.
Article

CARACAS, mercredi 3 avril 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela / présidentielle: Maduro et Capriles en campagne (12 photos). Le président intérimaire Nicolas Maduro, dauphin de feu Hugo Chavez, et le candidat de l'opposition unifiée, Henrique Capriles, ont ouvert mardi la campagne officielle pour l'élection présidentielle anticipée du 14 avril 2013 au Venezuela. Cette élection sera la première en 14 ans à se dérouler sans Chavez, décédé d'un cancer le 5 mars. Profitant de l'auréole du président disparu, dont il s'engage à poursuivre la révolution dite bolivarienne, M. Maduro est le grand favori du scrutin.
Article

SANTIAGO, jeudi 28 mars 2013 (AFP / LatinReporters) - Michelle Bachelet, ancienne présidente socialiste du Chili et ex-directrice exécutive de l'ONU Femmes, a annoncé mercredi à Santiago sa candidature à l'élection présidentielle de novembre. "J'ai pris la décision d'être candidate à l'élection du 17 novembre prochain" a déclaré l'ex-présidente, première femme à avoir gouverné le Chili, entre 2006 et 2010, revenue de New York dans la matinée.
Article

MADRID, mardi 26 mars 2013 (LatinReporters.com) - Espagne / "L'Allemagne contre l'Europe", voici l'article censuré. "Merkel, comme Hitler, a déclaré la guerre au reste de l'Europe, cette fois pour s'assurer un espace vital économique"... Pour cette phrase, la tribune "L'Allemagne contre l'Europe" de l'économiste Juan Torres López, professeur à l'Université de Séville et membre du Conseil scientifique d'Attac Espagne, a été éjectée dimanche du site Internet de l'influent quotidien espagnol El País (centre gauche).
Article

SANTIAGO, dimanche 17 mars 2013 (LatinReporters.com) - Chili: Michelle Bachelet reprend le chemin de la présidence. Michelle Bachelet, ex-présidente socialiste du Chili (2006-2010), a annoncé vendredi sa démission de la direction de l'ONU Femmes et sa rentrée au pays. Elle sera proclamée le 13 avril candidate aux primaires du 30 juin en vue de l'élection présidentielle du 17 novembre, a affirmé samedi Osvaldo Andrade, président du Parti socialiste chilien. Michelle Bachelet est depuis plusieurs mois la favorite des sondages. Son retour à la tête de l'État est probable.
Article

CARACAS, 16 mars 2013 ( Le Monde / AFP ) - Venezuela: Hugo Chavez ne sera finalement pas embaumé. Contrairement à ce qu'avait annoncé le gouvernement vénézuélien deux jours après la mort du président Hugo Chavez, le corps de l'ancien dirigeant ne sera pas embaumé. L'opération, qui impliquait un transfert de la dépouille en Russie pendant au moins sept mois, a finalement été écartée, a expliqué sur son compte Twitter le ministre de l'information et de la communication, Ernesto Villegas.
Article

Jeudi 14 mars 2013 (LatinReporters.com) - Le pape François est argentin et l'Amérique latine exulte. Présenté au monde, mercredi soir au balcon de la basilique Saint-Pierre, sous le prénom papal de François (ne dites pas François Ier avertit le Vatican), le cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio, 76 ans, est le premier jésuite élevé au pontificat et surtout le premier pape venu d'Amérique, latine de surcroît. L'Europe est enfin détrônée par une région qui réunit 47% du milliard de catholiques.
Article

LONDRES, mardi 12 mars 2013 (AFP) - Malouines: Londres exulte après le référendum, Buenos Aires l'ignore. Le Premier ministre David Cameron s'est félicité mardi du "oui" quasi unanime au référendum sur le maintien des Malouines dans le giron du Royaume-Uni, mais ce vote n'est pas de nature à mettre fin aux revendications argentines sur l'archipel de l'Atlantique sud.
Article

Mardi 12 mars 2013 (AFP) - Malouines: vote massif en faveur du maintien dans le Royaume-Uni. Les habitants des Malouines (Falklands en anglais) ont voté lundi à 99,8% en faveur du maintien dans le giron britannique à l'issue d'un référendum organisé sur deux jours, restant sourds aux revendications de souveraineté de l'Argentine qui jugeait le scrutin nul et non avenu, selon des résultats officiels définitifs.
Article

CARACAS, lundi 11 mars 2013 (AFP) - Venezuela: début de campagne présidentielle acerbe entre Capriles et Maduro. "Menteur" contre "fasciste", la bataille pour la succession de Hugo Chavez au Venezuela le 14 avril a donné lieu dimanche à des premiers échanges acerbes entre le candidat de l'opposition Henrique Capriles et le président par intérim Nicolas Maduro. A peine le gouverneur Capriles a-t-il confirmé dimanche soir sa candidature lors d'une conférence de presse au cours de laquelle il a notamment accusé le pouvoir d'"utiliser le corps du président (Hugo Chavez) pour faire campagne" que M. Maduro est intervenu à la télévision officielle pour l'accuser de "chercher la violence" et le traiter de "fasciste".
Article

Dimanche 10 mars 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela / Élection présidentielle le 14 avril: saint Chavez favori, via Maduro. L'élection présidentielle anticipée consécutive au décès du président Hugo Chavez aura lieu le 14 avril prochain, a annoncé samedi à Caracas le Conseil national électoral. Le candidat de l'opposition sera probablement à nouveau Henrique Capriles. Honorablement battu par Chavez à la présidentielle du 7 octobre 2012, il risquera cette fois l'écrasement face à un adversaire plus redoutable encore : saint Chavez, incarné par le président intérimaire Nicolas Maduro.
Article

LONDRES, dimanche 10 mars 2013 (AFP) - Les Malouines votent pour dire si elles veulent rester britanniques. Sur les bâtiments, magasins, voitures, l'Union Jack flottait partout dimanche aux Malouines pour montrer la détermination de ces îles à rester britanniques, au premier jour d'un référendum d'autodétermination contesté par l'Argentine, qui revendique l'archipel.
Article

CARACAS, samedi 9 mars 2013 (AFP) - Venezuela: funérailles en grande pompe pour Chavez, Maduro reprend le flambeau. Le Venezuela a célébré vendredi en grande pompe les funérailles d'État du président Hugo Chavez, en présence de 32 chefs d'État et de gouvernement étrangers, dont le Cubain Raul Castro et l'Iranien Mahmoud Ahmadinejad. Nicolas Maduro, l'ancien vice-président d'Hugo Chavez, désigné par ce dernier comme son dauphin, a promis loyauté "au-delà de la mort" au "président-comandante", et de poursuivre son "combat pour les pauvres, l'éducation et un monde plus juste".
Article

CARACAS, vendredi 8 mars 2013 (AFP) - Venezuela: Chavez sera embaumé "pour l'éternité, comme Lénine". "Il a été décidé de préparer le corps du Comandante [Hugo Chavez], de l'embaumer, pour qu'il puisse être exposé dans un cercueil en verre et que le peuple puisse l'avoir avec lui dans son musée de la Révolution pour l'éternité" a annoncé jeudi Nicolas Maduro, président du Venezuela par intérim. Le leader bolivarien sera ainsi exposé comme plusieurs grands révolutionnaires du XXe siècle, Lénine, Hô Chi Minh et Mao Tsé-toung, a souligné M. Maduro. Dans l'immédiat, le défunt président Chavez sera visible "au moins sept jours de plus" par le public après ses funérailles d'État vendredi.
Article

CARACAS, jeudi 7 mars 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela : une marée rouge salue le cercueil de Chavez (11 photos). Lors d'une première journée d'adieu au président Hugo Chavez, décédé le 5 mars d'un cancer, des centaines de milliers de Vénézuéliens vêtus de rouge, la couleur des chavistes, se sont pressés mercredi à Caracas sur le passage du cercueil du Comandante bolivarien, le long d'une procession transportant sa dépouille de l'hôpital militaire jusqu'à l'Académie militaire, où a été dressée une chapelle ardente. Les funérailles nationales auront lieu vendredi.
Article

CARACAS, mercredi 6 mars 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela: la mort de Hugo Chavez fortifie-t-elle le chavisme? Terrassé par un cancer, le président vénézuélien Hugo Chavez est mort à 58 ans le 5 mars à l'hôpital militaire de Caracas. Bien qu'attendu, ce décès est un événement planétaire. La une des médias mondiaux en fait foi. Funérailles nationales le 8 mars et élection présidentielle anticipée dans les 30 jours ouvriront l'après-Chavez. Le vice-président Nicolas Maduro, dauphin du défunt, est le favori du scrutin, signe que l'adieu de Chavez ne serait pas la fin du chavisme.
Article

CARACAS, mardi 26 février 2013 (AFP) - Venezuela: une dévaluation du bolivar qui coûte cher aux entreprises étrangères. Les entreprises multinationales qui travaillent au Venezuela, des grandes compagnies pétrolières au micro-entrepreneur, ont rapporté une baisse d'activité et envisagent des pertes suite à la décision du gouvernement de dévaluer la monnaie nationale, le bolivar, de plus de 30 % début février.
Article

LA HAVANE, lundi 25 février 2013 (AFP) - Cuba: Miguel Diaz-Canel, le dauphin des Castro. Désormais numéro deux du régime cubain, l'ingénieur en électronique Miguel Diaz-Canel Bermudez, 53 ans en avril, devrait avoir la lourde tâche d'assumer dans quelques années l'héritage de plus d'un demi-siècle de pouvoir des frères Fidel et Raul Castro.
Article

LA HAVANE, lundi 25 février 2013 (AFP) - L'après-Castro a commencé à Cuba, avec la confirmation par le président Raul Castro qu'il quitterait bientôt le pouvoir et la désignation d'un successeur, Miguel Diaz-Canel, un homme âgé de 52 ans, qui n'a pas combattu pour la Révolution. "Historique", a lui-même affirmé Raul Castro dimanche à l'issue de la séance inaugurale de la nouvelle Assemblée nationale qui s'est conclue --en présence de Fidel Castro-- par la nomination d'un successeur désigné à la génération historique. Et la succession pourrait intervenir avant 2018, terme de la législature.
Article

LA HAVANE, lundi 25 février 2013 (AFP) - Le président cubain Raul Castro a reçu dimanche un second et dernier mandat de cinq ans pour poursuivre les réformes et préparer sa succession à la tête de Cuba, avec un nouveau numéro deux, Miguel Diaz-Canel, un quinquagénaire appelé à diriger la Cuba du futur, sans les Castro. Cette nomination "représente un pas définitif vers un transfert en douceur et ordonné des charges du pouvoir aux nouvelles générations", a expliqué Raul Castro en clôture de la séance inaugurale de la nouvelle assemblée nationale qui a procédé à l'élection des 31 membres du Conseil d'État, organe suprême de l'exécutif cubain.
Article

MADRID, dimanche 24 février 2013 (LatinReporters.com) - Espagne: "marée citoyenne" contre le "coup d'État financier". Par dizaines de milliers à Madrid et par milliers à Barcelone, Valence, Séville, Bilbao et plusieurs dizaines d'autres villes, les indignés espagnols ont à nouveau crié NO à l'austérité et à la corruption. Ils l'ont fait un 23 février, jour anniversaire de la tentative de putsch militaire qui terrifia l'Espagne le 23 février 1981. Et cela pour qualifier désormais de "coup d'État financier" les coupes sociales du gouvernement ultraconservateur de Mariano Rajoy dans un pays menacé par un cocktail explosif de chômage, de récession et de scandales ébranlant les institutions.
 Article et vidéo

CARACAS, vendredi 22 février 2013 (AFP) - Venezuela: nouvelles inquiétantes sur la santé de Chavez, la transition se dessine. La publication d'un bulletin médical très pessimiste sur la santé du président vénézuélien Hugo Chavez vient, selon les observateurs, accréditer la thèse d'un plan gouvernemental visant à échafauder une transition progressive en faveur de son dauphin désigné, Nicolas Maduro. Jeudi soir, le gouvernement a pour la première fois émis un message inquiétant faisant état de l'évolution "défavorable" de l'insuffisance respiratoire dont souffre le président depuis sa quatrième opération d'un cancer, le 11 décembre dernier à Cuba.
Article

CARACAS, lundi 18 février 2013 (AFP) - Retour surprise de Hugo Chavez au Venezuela après plus de deux mois d'absence. Fidèle au culte du secret qui l'entoure depuis l'annonce de son cancer, Hugo Chavez a de nouveau créé la surprise en annonçant lundi matin via son compte Twitter son retour au Venezuela après plus de deux mois d'hospitalisation à Cuba, sans dissiper les incertitude sur son avenir politique.
Article

QUITO, lundi 18 février 2013 (LatinReporters.com) - Équateur: réélu, le président Correa dédie sa victoire à Chavez. Rafael Correa, l'un des leaders de la gauche radicale latino-américaine, a été réélu dimanche à la présidence de l'Équateur, recueillant comme en 2009 dès le premier tour une large majorité absolue. Il a dédié sa victoire aux 14,5 millions d'Équatoriens et à son allié Hugo Chavez, le président du Venezuela qui lutte contre le cancer dans un hôpital cubain.
Article

LA HAVANE, dimanche 17 février 2013 (AFP) - La blogueuse dissidente cubaine Yoani Sanchez est partie dimanche pour le Brésil où elle commencera une tournée de trois mois dans une douzaine de pays du continent américain et en Europe, après avoir été empêchée de sortir du pays une vingtaine de fois. Grâce à la nouvelle loi migratoire entrée en vigueur à la mi-janvier, Yoani Sanchez a pu retirer son passeport, sans lequel il lui était impossible de voyager à l'étranger. Les autorités communistes cubaines ont supprimé le "permis de sortie" obligatoire jusqu'ici.
Article

QUITO, vendredi 15 février 2013 (LatinReporters.com) - L'Équateur prospère va réélire le chaviste Rafael Correa à la présidence. Si la réélection du président Rafael Correa n'était pas assurée, les élections présidentielle et législatives du 17 février offriraient à l'Équateur le choix entre l'entente chaleureuse actuelle avec le Venezuela, la Chine et l'Iran ou un rapprochement avec les partenaires commerciaux majeurs que sont les États-Unis et l'Europe. Mais, porté par la prospérité, le chaviste Correa devance dans la plupart des sondages d'au moins 35 points le plus proche des sept autres candidats à la présidence.
Article

Mardi 12 février 2013 (LatinReporters.com) - Venezuela: démission du pape Benoît XVI brandie contre Chavez. En qualifiant d'"exemple" et de preuve de "responsabilité" la démission du pape Benoît XVI annoncée lundi pour faiblesse physique liée à l'âge, l'opposition et l'épiscopat vénézuéliens visent manifestement, sans le nommer, le président Hugo Chavez, hospitalisé depuis deux mois à Cuba et invisible du commun des mortels suite à une quatrième opération d'un cancer.
Article

MADRID, dimanche 3 février 2013 (AFP) - Le scandale de corruption qui fragilise le chef du gouvernement de droite espagnol, Mariano Rajoy, a tourné dimanche à la crise politique. L'opposition socialiste l'accuse d'avoir ajouté à la crise économique "une crise de morale publique" et réclame son départ afin de régler la "situation très grave" que connaît l'Espagne.
Article

MADRID, jeudi 31 janvier 2013 (AFP) - Le nom du chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a surgi jeudi dans un scandale de corruption, par le biais d'informations publiées à la une du quotidien El Pais. Ces révélations, sur une présumée comptabilité occulte qui aurait bénéficié à ses principaux responsables, ont suscité un démenti immédiat du Parti populaire (PP, droite) que préside Mariano Rajoy. Mais dans une Espagne soumise à une rigueur historique, minée par un chômage record frappant 26% des actifs, ces nouvelles révélations jettent un peu plus le soupçon sur des responsables politiques déjà confrontés à une grave perte de crédibilité.
Article

Flashs
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57
VOIR AUSSI
Flashs
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57
PAYS
DOSSIERS
NOUS CONTACTER
REPRODUCTION
Nos textes peuvent être reproduits moyennant:

1. Attribution à leur auteur et à LatinReporters.com

2. Lien avec LatinReporters.com

Ce logo peut être affiché
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  MULTIMEDIA  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  
|
  COMMUNIQUES  
Nos textes peuvent être reproduits s'ils sont attribués, avec lien, à LatinReporters.com
©  LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne