Flashs  (12)
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  MULTIMEDIA  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  
|
  COMMUNIQUES  
Recherche personnalisée
MADRID, lundi 31 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Espagne: le chômage record (20,3%) dope l'exode des cerveaux. "Ne nous décevez pas!" lançaient avec enthousiasme en avril 2004 de jeunes universitaires au socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, fraîchement élu président du gouvernement espagnol. Le chômage record actuel en Espagne incite nombre de ces anciens étudiants, aujourd'hui diplômés, à émigrer comme leurs grands-parents à l'époque de Franco. L'Allemagne est une destination en vue. Elle a lancé une campagne officielle de recrutement d'Espagnols qualifiés.
Article

CARACAS, jeudi 27 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Venezuela: Chavez retire son offre de réduire la durée de ses pouvoirs spéciaux. Onze jours seulement après avoir proposé de limiter à quatre mois, jusqu'en mai prochain, la durée de pouvoirs spéciaux qui l'habilitent à légiférer par décrets jusqu'en juin 2012, le président du Venezuela, Hugo Chavez, est revenu sur cette offre et sur son attitude conciliante envers l'opposition.
Article

MADRID, jeudi 27 janvier 2011 (LatinReporters.com) - L'Espagne interdit le ravitaillement en vol des avions américains de l'US Air Force. Conséquence tardive, après 45 ans, de "l'incident" nucléaire de Palomares : à partir du 1er février, la Force aérienne des Etats-Unis (US Air Force, USAF) ne pourra plus ravitailler en vol ses avions au-dessus de l'Espagne. L'interdiction a été annoncée le 26 janvier à Madrid par la socialiste Carme Chacon, ministre de la Défense du gouvernement espagnol de José Luis Rodriguez Zapatero.
Article

CARACAS, mardi 18 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Venezuela: Chavez disposé à abandonner ses pouvoirs spéciaux en mai. "Il s'est comporté comme l'anti-Chavez" et les députés de son propre parti "furent les premiers surpris" affirmait le 17 janvier l'éditorial du quotidien d'opposition El Nacional. Deux jours plus tôt, à l'Assemblée nationale, le président du Venezuela, Hugo Chavez, s'était montré soudainement conciliant envers ses opposants, offrant même de n'exercer que pendant 4 mois au lieu de 18 ses nouveaux et polémiques pouvoirs spéciaux.
Article

Jeudi 13 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Guatemala: où en est l'enquête sur l'assassinat de Florence Denèfle? Enseignante au lycée français de Guatemala Ciudad, Florence Denèfle, 33 ans, fut enlevée à son domicile dans la soirée du 24 mars 2010. On retrouva son corps le lendemain à 17 km de là, sur les bas-côtés d'une route des environs de la capitale. Les enquêteurs ont conclu à un meurtre par asphyxie. Près de dix mois après le drame, la famille de la victime mobilise la presse pour dénoncer les lenteurs de l'enquête de la police guatémaltèque.
Article

MADRID, mardi 11 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Espagne: l'ETA déçoit avec un "cessez-le-feu permanent, général et vérifiable" conditionné. L'organisation séparatiste basque ETA le lie à un processus qui pourrait déboucher sur la "solution définitive" si étaient résolues les questions clefs de "la territorialité et du droit à l'autodétermination". "Nous n'accepterons aucune condition politique" a répliqué le président du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.
Article

BRASILIA / MADRID, lundi 3 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Brésil: la présidente Dilma Rousseff doit gouverner en coalition, comme Lula. Marquée par l'émotion du président sortant Luiz Inacio Lula da Silva, l'investiture de Dilma Rousseff, première femme présidente du Brésil, a été aussitôt suivie, le 1er janvier à Brasilia, de la prestation de serment de ses 37 ministres et secrétaires d'Etat. Dominé par le Parti des travailleurs (PT, gauche) fondé par Lula, ce nouveau gouvernement est comme le précédent une coalition ouverte au centre droit. L'arithmétique parlementaire l'exige. Cette contrainte est un facteur de modération lié au succès des années Lula (2002-2010).
Article

LA PAZ, dimanche 2 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Bolivie / La colère indienne fait plier Evo Morales: hausse des carburants annulée. La colère sociale, notamment dans les communautés indiennes, bases de son pouvoir, l'a contraint à reculer. Se prévalant de "gouverner en obéissant au peuple", le président de la Bolivie, l'Amérindien et socialiste radical Evo Morales, annonçait peu avant le nouvel an l'annulation de la hausse spectaculaire des carburants, jusqu'à 82%, décrétée 5 jours plus tôt.
Article

CARACAS, lundi 20 décembre 2010 (LatinReporters.com) - Venezuela: Chavez doté de 18 mois de pouvoirs spéciaux par le Parlement sortant. "Nous les avons obligés à se replier dans leur caverne de troglodytes" clamait le 17 décembre le président du Venezuela, Hugo Chavez, soulignant ainsi le grand mérite, à ses yeux, de la loi qu'il promulguait et qui lui permet de légiférer par décrets-lois pendant 18 mois. Les "troglodytes" sont les 67 députés de mouvements d'opposition élus en septembre par quasi 52% des électeurs. Grâce à ses nouveaux pouvoirs spéciaux, le commandant-président pourra les ignorer jusqu'au seuil de l'élection présidentielle de 2012, à laquelle il sera candidat.
Article

STRASBOURG, jeudi 16 décembre 2010 (LatinReporters.com) - Prix Sakharov: conditions de Fariñas au rapprochement Cuba-UE. Lauréat du Prix Sakharov 2010 du Parlement européen pour la liberté de pensée, le dissident cubain Guillermo Fariñas était représenté, le 15 décembre lors de la remise du Prix dans l'hémicycle de Strasbourg, par une chaise vide. Dans un message audio, il a prié l'Union européenne (UE) de ne pas écouter, sauf respect de cinq conditions, "le chant des sirènes d'un régime cruel de communisme sauvage", en vigueur selon lui à Cuba.
Article

STOCKHOLM, mercredi 8 décembre 2010 (LatinReporters.com) - Le Nobel de littérature Vargas Llosa fustige Venezuela, Cuba, Bolivie et Nicaragua. Appelant à la solidarité avec "ceux qui, comme les Dames en Blanc de Cuba, les résistants du Venezuela, ou Aung San Suu Kyi et Liu Xiaobo, affrontent courageusement les dictatures dont ils pâtissent", le lauréat du Prix Nobel 2010 de littérature, l'écrivain hispano-péruvien Mario Vargas Llosa, a déploré que les gouvernements démocratiques "se montrent souvent bienveillants, non envers eux mais envers leurs bourreaux."
Article

MADRID, mardi 7 décembre 2010 (LatinReporters.com) - Espagne: "Le gouvernement a déclaré l'état d'alerte illégalement". M. Zapatero, président du gouvernement socialiste espagnol, est satisfait. Les puristes du droit, non. L'instauration de l'état d'alerte, pour la première fois en Espagne en 35 ans de démocratie postfranquiste, brisait net samedi la grève catastrophique des contrôleurs aériens. Mais "le gouvernement a déclaré l'état d'alerte illégalement" affirme Roberto L. Blanco Valdés, professeur de droit constitutionnel à l'Université de Saint-Jacques-de-Compostelle.
Article

MADRID, dimanche 5 décembre 2010 (LatinReporters.com) - Espagne: Zapatero rouvre le ciel avec l'armée et l'état d'alerte. Brisée samedi par le gouvernement, la grève sauvage des contrôleurs aériens, qui a fermé pendant 24 heures le ciel de l'Espagne, a créé un précédent politique majeur. L'état d'alerte, doublé d'une militarisation, a en effet été décrété pour la première fois en 35 ans de démocratie postfranquiste et ce par un exécutif de gauche, celui du socialiste José Luis Rodriguez Zapatero.
Article

BARCELONE, lundi 29 novembre 2010 (LatinReporters.com) - Catalogne / élections: le nationalisme balaye la gauche et reprend le pouvoir. Quel coup de balai ! D'une ampleur rare en démocratie, il a emporté le 28 novembre le tiers de l'électorat et des députés de la tripartite de gauche qui gouvernait, sous la houlette des socialistes, la Catalogne depuis 2003. L'élection des 135 députés du Parlement catalan a rendu le pouvoir aux nationalistes de centre droit. La droite espagnoliste progresse aussi. L'agonie de l'ère Zapatero semble ouverte en Espagne.
Article

MADRID, jeudi 25 novembre 2010 (LatinReporters.com) - La Catalogne vote: test périlleux pour Zapatero et l'Espagne en crise. Tremplin, au premier tiers de la décennie, du socialiste José Luis Rodriguez Zapatero dans son ascension vers le pouvoir à Madrid et, jusqu'à présent, principal réservoir de voix socialistes après l'Andalousie, la Catalogne va-t-elle précipiter par les élections de ce 28 novembre la fin de l'ère Zapatero? Et le triomphe nationaliste attendu accentuera-t-il une dérive confédérale des autonomies régionales en Espagne?
Article

LA HAVANE, vendredi 12 novembre 2010 (LatinReporters.com) - Cuba: texte du projet économique et social de Raul Castro. "Le seul et unique thème" du VIe Congrès du Parti communiste de Cuba (PCC), en avril 2011, sera "la bataille économique" affirmait en début de semaine le président Raul Castro. Le PCC, dont Fidel Castro (frère de Raul) demeure le premier secrétaire, aura alors pour seule tâche d'approuver le "Projet des grandes lignes de la politique économique et sociale", soumis à un débat national jusqu'au 28 février 2011.
Article

MADRID, lundi 8 novembre 2010 (LatinReporters.com) - L'Espagne, laboratoire de Benoît XVI dans le duel foi-laïcité en Europe? Au-delà d'un nouveau rejet attendu de l'avortement, de l'euthanasie et du mariage homosexuel, exprimé par des appels connus au respect de la vie et de la famille "naturelle", la seconde visite en Espagne du pape Benoît XVI, les 6 et 7 novembre, a été dominée par le duel entre foi et laïcité. A cet égard, le pape semble voir en l'Espagne un laboratoire de portée européenne.
Article

Saint-Jacques-de-Compostelle, samedi 6 novembre 2010 - Le pape déplore "l'affrontement entre foi et modernité" en Espagne. A bord de l'avion l'amenant samedi matin de Rome à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), le pape Benoît XVI a souhaité "une rencontre entre foi et laïcité et non une confrontation". Il a relevé que "l'affrontement entre foi et modernité" est "très vivace" en Espagne et il s'est référé aux années précédant la guerre civile.
Article

MADRID, vendredi 5 novembre 2010 (LatinReporters.com) - Le pape Benoît XVI revient dans l'Espagne du laïque Zapatero. Selon la signification donnée par le Vatican et l'Eglise espagnole à la seconde visite en Espagne du pape Benoît XVI, c'est en pèlerin que le souverain pontife arrivera le 6 novembre à Saint-Jacques-de-Compostelle, ville symbole des racines chrétiennes de l'Europe, puis c'est en défenseur de la famille qu'il consacrera, le 7 novembre à Barcelone, le temple de la Sagrada Familia.
Article



Flashs
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57
VOIR AUSSI
Flashs
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33   34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   48   49   50   51   52   53   54   55   56   57
REPRODUCTION
Nos textes peuvent être reproduits moyennant:

1. Attribution à leur auteur et à LatinReporters.com

2. Lien avec LatinReporters.com

Ce logo peut être affiché
PAYS
DOSSIERS
NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (00 34) 917 155 469
  • (00 34) 610 686 761
  • Publicité
  • Références
  •   ACCUEIL  
    |
      POLITIQUE  
    |
      ECONOMIE  
    |
      MULTIMEDIA  
    |
      SOCIETE  
    | |
      FLASHS  
    |
      TITRES  
    |
      COMMUNIQUES  
    Nos textes peuvent être reproduits s'ils sont attribués, avec lien, à LatinReporters.com
    ©  LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne