español
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  
 

Tourisme 2018 - Réalité virtuelle à la Fitur la plus technologique
 

Partager
Twitter   Facebook   Google Plus   Linkedin   email     

 
Visite virtuelle de Manhattan à la Fitur 2018. (Photo Pilar Valero)

par Pilar VALERO
 

Madrid, 20 janvier 2018 (LatinReporters.com) - La réalité virtuelle et les technologies d'avant-garde ont fait irruption avec force à la Foire internationale du tourisme (Fitur) de Madrid comme forme révolutionnaire pour les opérateurs de communiquer et d'attirer le voyageur vers des destinations attractives.

La 38e édition de la Fitur (du 17 au 21 janvier) reflète le brillant moment mondial du secteur touristique avec la participation de plus de 10.000 entreprises et organismes officiels de 165 pays et régions. L'Inde, terre de culture millénaire, est le pays invité.

Cette Fitur technologique inclut des forums spécialisés : la “Fitur Tech”, où des experts partagent leur vision sur des tendances du futur; la “Foire augmentée”, qui montre en primeur des applications pour le tourisme et la gestion fériale basées sur la technologie futuriste 5G; et la “Fitur Know-How &Export”, centrée sur la gestion des big data.

Une zone est consacrée à l'expérience du voyage à travers de la réalité virtuelle.

Parmi les démonstrations du potentiel de cette réalité virtuelle, un simulateur permet aux volontaires d'accomplir le vieux rêve de voler comme un oiseau dans les cieux de Manhattan. On offre aussi des lunettes pour visiter en trois dimensions des hôtels, des paysages ou des monuments de la destination touristique choisie.

Il s'agit d'une nouvelle forme de communiquer qui, pour le moment, est encore en concurrence avec la publicité traditionnelle et qui ne prétend pas éliminer la riche expérience de découvrir et de sentir soi-même, mais plutôt procurer une immersion totale qui facilite la décision sur la destination et l'achat du voyage.

Équatoriens en costume traditionnel à la Fitur 2018. (Photo Pilar Valero)

Record de touristes

L'Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), dont le siège est à Madrid, a informé la veille de la foire que les dépenses touristiques mondiales en 2017 ont atteint 1,22 billion de dollars pour 1,322 milliard de voyageurs, 7% de plus que l'année précédente, des chiffres qui démontrent l'importance vitale de ce secteur pour l'économie des pays et des entreprises.

L'Espagne a battu son record de touristes avec plus de 82 millions de visiteurs en 2017, devenant la deuxième destination la plus visitée au monde après la France, grâce notamment au recul pour des raisons de sécurité de concurrents importants comme la Tunisie, l'Égypte ou la Turquie.

Par régions, l'OMT prévoit une croissance du secteur touristique en 2018 de 3,5 à 4,5% en Europe et aux Amériques, 5 à 6% en Asie et Pacifique, 5 à 7% en Afrique et entre 4 et 6% au Moyen-Orient.

Avec la participation officielle cette année de l'Équateur, de la Bolivie et de Porto Rico, toute l'Amérique Latine est présente à la Fitur. Comme c'est déjà traditionnel, de grands stands colorés exhibent l'important potentiel touristique de la région.

Culture, nature, gastronomie, festivals, sport, achats, santé et même sentiments sont des appels qui illustrent la tendance d'un tourisme mondial de plus en plus spécialisé, très loin d'une offre ancienne de plage et soleil.

Fitur 2018 : stand de la Colombie. (Photo Pilar Valero)

« La Terre où on savoure »

La Colombie promeut une «tierra de la sabrosura» («terre où on savoure»), définie comme quelque chose que ses habitants ont dans le sang, avec routes musicales, culturelles, d'aventure, de découverte de la nature ou du paysage du café.

«L'Équateur aime la vie» est le slogan avec lequel le pays sud-américain revient à la Fitur en exhibant sa richesse touristique variée : patrimoine architectural colonial de Quito, mystère de la forêt amazonienne ou faune et flore uniques de l'archipel des Galápagos.

La Cuba séductrice, une destination qui monte, mise sur le charme de ses villes coloniales, la nature et les fonds marins, son littoral attirant ou ses nuits distrayantes de musique et spectacles, comme au mythique cabaret Tropicana de La Havane.

Les pays d' Amérique centrale mettent l'accent sur leur nature exubérante et leur culture ancestrale. «Le cœur du monde maya» est l'enseigne du Guatemala, tandis que la République dominicaine assure «avoir tout».

Le Mexique, «un monde en soi», tente de diversifier son offre touristique et d'attirer plus de voyageurs européens avec des multi-destinations en coopération avec des pays des Caraïbes, tandis que l'autre géant latino-américain, le Brésil, développe une promotion basée sur la nature, les festivals ou la gastronomie.

Fitur 2018 : stand de la Corée du Sud. (Photo Pilar Valero)

Asie

En Asie, face à la puissance de la Chine, du Japon et de l'Inde, les «petits» que sont Taïwan ou la Corée du Sud émergent comme destinations plus accessibles et en hausse.

Taïwan réutilise son slogan «Le cœur de l'Asie», concept qui veut refléter l'hospitalité du pays et ses attraits culturels, environnementaux et gastronomiques, ainsi que son pari sur l'innovation.

La Corée du Sud met en valeur son grand événement sportif de l'année, les Jeux olympiques d'hiver de PyeongChang, qui seront inaugurés le 9 février, considérés comme une occasion de montrer au monde sa culture millénaire, en parfait équilibre avec un puissant développement technologique.

Témoignant du pari de la Fitur sur la spécialisation, l'édition 2018 a incorporé Fitur Festivals pour mettre à profit les nouvelles opportunités touristiques qu'offre le monde de la musique, une option qui s'ajoute à celles déjà connues de Fitur Shopping, Fitur Gay et Fitur Santé.


ARTICLES ET DOSSIERS LIÉS
Recherche personnalisée
VOIR   AUSSI
NOUS  CONTACTER
REPRODUCTION
L'article ci-contre peut être reproduit en l'attribuant, avec lien, à son auteur et à LatinReporters.com
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  
Cet article peut être reproduit en l'attribuant, avec lien, à son auteur et à LatinReporters.com
©  LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne