La Catalogne vers l'indépendance : grave crise pour l'Espagne
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  
Venezuela ? Non, la Catalogne à l'heure de Mariano Rajoy, président du gouvernement conservateur espagnol soutenu par L'Union européenne. Sa police a violemment tenté d'empêcher les Catalans de voter au référendum d'autodétermination du 1er octobre 2017. (Voir rapport de Human Rights Watch)
Partager
Twitter     Facebook     Google Plus     Linkedin     email

Rajoy somme le président de la Catalogne de préciser s'il a déclaré ou non l'indépendance

(LatinReporters.com / 11 octobre 2017) - Dans une déclaration institutionnelle télévisée, le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a sommé mercredi le gouvernement de la Catalogne, que préside Carles Puigdemont, de concrétiser s'il a déclaré ou non l'indépendance au soir du 10 octobre.

« Cette requête, préalable a toute mesure que le gouvernement [espagnol] peut adopter en vertu de l'article 155 de notre Constitution, prétend offrir aux citoyens clarté et certitude » a ajouté Rajoy.

« De la réponse de la Généralité [gouvernement catalan] dépendra la suite des événements » a-t-il encore affirmé.

L'article 155 de la Constitution cité par Mariano Rajoy permettrait la prise de contrôle de l'autonomie catalane par Madrid.

La sommation adressée aux autorités de la Catalogne est un premier pas légalement obligé avant l'application éventuelle de cet article.

La question de savoir si le président catalan Carles Puigdemont a proclamé ou non l'indépendance de sa région au soir du 10 octobre continue à diviser les observateurs.

LatinReporters estime qu'il l'a proclamée implicitement, tout en suspendant explicitement « ses effets » dans l'espoir de nouer avec Madrid un dialogue dans lequel s'impliquerait l'Union européenne.

La question fissure le front indépendantiste catalan, les plus radicaux (parti CUP) reprochant à Puigdemont d'avoir évité la proclamation attendue de ladite indépendance.

------------------------

Le président de la Catalogne déclare implicitement l'indépendance et suspend aussitôt explicitement ses « effets »

(LatinReporters.com / 10 octobre 2017) – Très attendu, le discours prononcé au soir du 10 octobre par le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, fut une déclaration implicite d'indépendance, dont les effets ont été aussitôt suspendus explicitement dans l'espoir d'un dialogue avec Madrid impliquant l'Union européenne.

Voici les deux phrases essentielles qui résument le fonds de la déclaration et son ambiguïté :

« J'assume le mandat du peuple de convertir la Catalogne en État indépendant sous forme de République ».

« Le gouvernement [catalan] et moi-même proposons au Parlement [catalan] de suspendre les effets de la déclaration d'indépendance afin d'instaurer un processus de dialogue ».



Non reconnaissance de l'indépendance de la Catalogne et exclusion de l'UE : une contradiction

(LatinReporters.com / 10 octobre 2017) - L'indépendance catalane ne sera pas reconnue par l'Union européenne, qui exclura immédiatement la Catalogne, répètent en substance depuis des semaines Madrid, l'UE et divers gouvernements européens.

Mais si une Catalogne indépendante n'était reconnue ni par Madrid ni par l'UE, cela signifierait qu'aux yeux de Bruxelles et du gouvernement espagnol elle continuerait à faire partie de l'Espagne et, à fortiori, de l'Union européenne…

Dit d'une autre façon, seule la reconnaissance de l'indépendance de la Catalogne permettrait, ensuite, son exclusion éventuelle de l'UE.


Catalogne   1   2
VOIR  AUSSI
Catalogne 1   2 
MÉDIAS  CATALANS
NOUS  CONTACTER
Recherche personnalisée
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES