Equateur
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  
Équateur - Peinture naïve amérindienne (photo LatinReporters.com)
Équateur-présidentielle: «révolution citoyenne» en ballottage?
Quito, 20 février 2017 (LatinReporters.com) – Coup d'arrêt ? Pas encore, mais tout de même grand frisson des partisans de la «révolution citoyenne» socialiste instaurée depuis 10 ans en Équateur par le président sortant Rafael Correa et apparemment mise en ballottage, dimanche 19 février, au premier tour de l'élection présidentielle.

Ecuador-presidenciales: “revolución ciudadana” en balotaje?
Quito, 20 de febrero 2017 (LatinReporters.com) – Gran escalofrío de los partidarios de la “revolución ciudadana” socialista instaurada hace diez años en Ecuador por el presidente saliente Rafael Correa y aparentemente puesta en balotaje, el domingo 19 de febrero, en la primera vuelta de las elecciones presidenciales.

Équateur-élections: Moreno, dauphin de Correa et favori de la présidentielle
Quito, 16 février 2017 (LatinReporters.com) - Les élections présidentielle et législatives du 19 février en Équateur sont cruciales pour la «révolution citoyenne» socialiste du président sortant Rafael Correa, qui ne se représente plus après dix ans de pouvoir. Le vote des Équatoriens permettra par ailleurs d'affiner le diagnostic sur le changement de cycle politique en Amérique latine.

Ecuador-elecciones: Moreno, delfín de Correa y favorito en las presidenciales
Quito, 16 febrero 2017 (LatinReporters.com) - Las elecciones presidenciales y legislativas del 19 de febrero en Ecuador son cruciales para la “revolución ciudadana” socialista del presidente saliente Rafael Correa, que ya no se vuelve a presentar después de diez años en el poder. El voto de los ecuatorianos permitirá además afinar el diagnóstico sobre el cambio de ciclo político en América Latina.

Amérique latine - Élections 2017: calendrier, analyses
MADRID, 19 janvier 2017 (LatinReporters.com) - Élection présidentielle en Équateur, au Chili et au Honduras et autres scrutins au Mexique, au Venezuela et en Argentine dominent le calendrier électoral de l'Amérique latine en 2017. Sous réserve d'incertitudes découlant de l'entrée de Donald Trump à la Maison Blanche, il s'agit d'une année électorale ordinaire dans l'attente de 2018, année de grand branle-bas régional.

América Latina - Elecciones 2017: calendario, análisis
MADRID, 19 de enero de 2017 (LatinReporters.com) - Elecciones presidenciales en Ecuador, en Chile y en Honduras y otros escrutinios en México, en Venezuela y en Argentina dominan el calendario electoral de América Latina en 2017. Bajo reserva de incertidumbres ligadas a la llegada de Donald Trump a la Casa Blanca, se trata de un año electoral corriente a la espera de 2018, que será de gran efervescencia regional.

Équateur : réélu, le président Correa dédie sa victoire à Chavez
QUITO, lundi 18 février 2013 (LatinReporters.com) - Rafael Correa, l'un des leaders de la gauche radicale latino-américaine, a été réélu dimanche à la présidence de l'Équateur, recueillant comme en 2009 dès le premier tour une large majorité absolue. Il a dédié sa victoire aux 14,5 millions d'Équatoriens et à son allié Hugo Chavez, le président du Venezuela qui lutte contre le cancer dans un hôpital cubain.

L'Équateur prospère va réélire le chaviste Rafael Correa à la présidence
QUITO, vendredi 15 février 2013 (LatinReporters.com) - Si la réélection du président Rafael Correa n'était pas assurée, les élections présidentielle et législatives du 17 février offriraient à l'Équateur le choix entre l'entente chaleureuse actuelle avec le Venezuela, la Chine et l'Iran ou un rapprochement avec les partenaires commerciaux majeurs que sont les États-Unis et l'Europe. Mais, porté par la prospérité, le chaviste Correa devance dans la plupart des sondages d'au moins 35 points le plus proche des sept autres candidats à la présidence.

Amérique latine - élections 2013 : calendrier et ombre de Chavez
MADRID, lundi 21 janvier 2013 (LatinReporters.com) - Le Venezuela, pour le renouvellement de ses maires et une possible élection présidentielle anticipée qui inaugurerait l'après-Chavez, ainsi que l'Équateur, le Paraguay, le Honduras et le Chili, quatre pays qui éliront effectivement leur président, et aussi l'Argentine, suspendue à ses législatives partielles de mi-parcours, sont les têtes d'affiche du calendrier électoral 2013 en Amérique latine.

Venezuela, Bolivie, Équateur... le Mercosur s'ouvre à l'ALBA
BRASILIA, samedi 8 décembre 2012 (LatinReporters.com) - Marqué par la signature du protocole d'adhésion de la Bolivie, le 44e sommet du Mercosur, réuni vendredi à Brasilia, a salué la récente pleine adhésion du Venezuela et la négociation de celle de l'Équateur. Le Marché commun sud-américain s'ouvre ainsi aux trois pays du sous-continent qui forment, avec cinq autres d'Amérique centrale et des Caraïbes, le bloc de la gauche radicale dénommé ALBA (Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique).

Équateur : tour la plus haute de la planète (1,6 km...!) à la "Moitié du monde" ?
QUITO, mardi 6 novembre 2012 (AFP) - La tour la plus haute du monde (1,6 km) pourrait se dresser en Équateur, sur la ligne imaginaire qui partage le globe en deux hémisphères, en hommage au passé indien du pays et pour favoriser le tourisme dans la zone. "La Torre del Sol" (Tour du soleil), estimée à 200 millions de dollars, serait érigée dans la "Ville de la moitié du monde", un site situé à 13 km de la capitale Quito, où se trouve déjà un obélisque de 30 m, et qui accueille 875.000 visiteurs par an.

WikiLeaks / Assange - Texte (anglais) de la résolution de l'OEA soutenant l'Équateur face au Royaume-Uni
WASHINGTON, vendredi 24 août 2012 (LatinReporters.com) - Approuvée le 24 août à Washington par les ministres des Affaires étrangères de l'Organisation des États américains (OEA), la résolution rappelle l'inviolabilité des bâtiments diplomatiques et la primauté du droit international sur le droit interne. Il s'agit d'un camouflet infligé au Royaume-Uni, qui avait invoqué une loi britannique pour menacer par écrit d'arrêter dans les locaux de l'ambassade d'Équateur à Londres le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, auquel Quito a octroyé l'asile politique.

Équateur: la déclaration gouvernementale octroyant l'asile à Assange, fondateur de WikiLeaks (espagnol)
QUITO, jeudi 16 août 2012 (LatinReporters.com) - Texte intégral de la déclaration gouvernementale lue le 16 août 2012 dans la capitale équatorienne par le ministre des Affaires étrangères, Ricardo Patiño, devant la presse nationale et internationale.

WikiLeaks - L'Équateur octroie l'asile à Julian Assange, Londres campe sur sa position
QUITO / LONDRES, jeudi 16 août 2012 (AFP) - L'Équateur a octroyé le 16 août l'asile politique au fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, réfugié depuis deux mois dans son ambassade à Londres, une décision qui provoque un casse-tête juridique et diplomatique mêlant Quito, Londres, Stockholm et Washington. Se déclarant "déçu" par la prise de position équatorienne, le gouvernement britannique a affirmé qu'elle ne changeait "rien" quant à son obligation d'extrader M. Assange vers la Suède.

WikiLeaks: selon Garzon, Assange est "sans défense" face à des poursuites américaines
QUITO, vendredi 3 août 2012 (AFP) - L'ex-juge espagnol Baltasar Garzon, qui coordonne la défense du fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres, a annoncé vendredi que ce dernier était dans "l'impossibilité de se défendre" car ignorant les accusations dont il pourrait faire l'objet aux Etats-Unis.

L'OEA réadmet le Honduras après le retour de Manuel Zelaya
TEGUCIGALPA / WASHINGTON, mercredi 1er juin 2011 (LatinReporters.com) - La réadmission du Honduras au sein de l'Organisation des Etats américains (OEA), après 23 mois de suspension suite au coup d'Etat de juin 2009, est la conséquence de l'Accord de réconciliation nationale, parrainé par le Venezuela et la Colombie, qui a permis le retour définitif au Honduras de l'ex-président Zelaya. Parmi les 33 pays appelés à se prononcer, seul l'Equateur s'est opposé à la réadmission du Honduras.

Equateur-référendum: oui modéré aux réformes de Correa
QUITO, dimanche 8 mai 2011 (LatinReporters.com) - Sous réserve du décompte final, le président de l'Equateur, Rafael Correa, socialiste radical allié du Vénézuélien Hugo Chavez, a obtenu le 7 mai par référendum le feu vert pour réglementer le contenu et l'actionnariat des médias, ainsi que pour contrôler la justice, le temps théorique (18 mois) de la réformer. Cette 5ème victoire électorale après son arrivée au pouvoir en janvier 2007 confirme son hégémonie politique, mais avec un soutien des urnes plus modéré que prévu.

Les Etats-Unis expulsent l'ambassadeur d'Equateur
WASHINGTON, vendredi 8 avril 2011 (LatinReporters.com) - Cette expulsion, annoncée le 7 avril, est une réaction à celle de l'ambassadrice américaine à Quito.

L'Equateur expulse l'ambassadrice des Etats-Unis (effet WikiLeaks)
QUITO, mercredi 6 avril 2011 (LatinReporters.com) - Priée de quitter l'Equateur "dans le plus bref délai", Heather Hodges, ambassadrice des Etats-Unis à Quito, a été déclarée le 5 avril persona non grata par le gouvernement du président socialiste équatorien Rafael Correa. Cette crise a été provoquée par WikiLeaks, qui a dévoilé un câble diplomatique secret de l'ambassadrice sur la corruption de la police équatorienne.

Unasur : Colombie et Venezuela alterneront au secrétariat général
QUITO / BOGOTA, lundi 14 mars 2011 (LatinReporters.com) - La Colombie avec Maria Emma Mejia, ex-ministre des Affaires étrangères, et le Venezuela avec Ali Rodriguez, actuel ministre de l'Energie électrique, alterneront pendant deux ans, à partir d'avril, au poste clef de secrétaire général de l'Unasur (Union des nations sud-américaines). La double nomination a été décidée le 11 mars par le Conseil des ministres des Relations extérieures des 12 pays de l'Unasur, réuni à Quito, capitale de l'Equateur et siège du secrétariat de l'organisation.

Amérique latine - Les élections de 2011 : calendrier et analyses
Mercredi 2 mars 2011 (LatinReporters.com) - Haïti, Pérou, Guatemala, Argentine et Nicaragua sont, dans l'ordre, les cinq pays d'Amérique latine appelés à élire leur président et leurs parlementaires en 2011. Divers autres scrutins sont programmés en Equateur, au Mexique et en Colombie.

Equateur: "tentative de coup d'Etat" selon le président Correa, délivré par l'armée
QUITO, vendredi 1er octobre 2010 (LatinReporters.com) - Libéré au soir du 30 septembre par l'armée après avoir été séquestré le matin par des policiers mutinés pour raison dite salariale, le président de l'Equateur, Rafael Correa, a dénoncé une "tentative de coup d'Etat". La communauté internationale lui a exprimé un appui unanime. Socialiste radical et allié du président vénézuélien Hugo Chavez, le président Correa, 47 ans, n'en est pas moins critiqué par la gauche amérindienne et syndicale, ainsi que par l'Eglise.

Menace de boycott du sommet Union européenne - Amérique latine et Caraïbes
MADRID, jeudi 6 mai 2010 (LatinReporters.com) - Reflétant la position d'au moins une douzaine de pays d'Amérique latine, le Brésil, le Venezuela, la Bolivie et l'Equateur ont explicitement menacé de boycotter le VIe sommet Union européenne - Amérique latine et Caraïbes (UE-ALC), prévu du 17 au 19 mai à Madrid. La menace vise à empêcher la présence au sommet du président "illégitime" du Honduras, Porfirio Lobo. Il a été invité par l'Espagne, présidente en exercice de l'UE.

Equateur - corruption : Chevron implique l'entourage du président Correa
QUITO, mercredi 2 septembre 2009 (LatinReporters.com) - La multinationale pétrolière américaine Chevron affirme que le procès ouvert contre elle en Equateur pour dommages à l'environnement est vicié par une trame de corruption prévoyant des pots-de-vin pour un total de trois millions de dollars. Chevron implique le juge en charge du dossier, ainsi que "des personnes disant représenter le gouvernement équatorien et le parti Alianza Pais" du président Rafael Correa.

Colombie / Etats-Unis : accord conclu sur l'utilisation de 7 bases militaires
BOGOTA, samedi 15 août 2009 (LatinReporters.com) - Malgré de vifs remous diplomatiques en Amérique latine, la Colombie et les Etats-Unis ont conclu le 14 août, après plusieurs mois de négociations, l'accord permettant aux forces américaines d'utiliser sept bases militaires colombiennes. Le président conservateur colombien Alvaro Uribe participera le 28 août en Argentine au sommet extraordinaire de l'Unasur (Union des nations sud-américaines), appelé à évaluer les conséquences pour la sécurité régionale de cet accord qui avive la tension entre la Colombie et deux de ses voisins gouvernés par la gauche radicale, le Venezuela et l'Equateur.

Forces américaines sur 7 bases en Colombie: Obama devant l'Unasur?
QUITO / BOGOTA, mercredi 12 août 2009 (LatinReporters.com) - S'il y était officiellement invité, comme le souhaite le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, Barack Obama accepterait-il d'expliquer lors d'un sommet extraordinaire de l'Unasur (Union des nations sud-américaines), les 27 et 28 août en Argentine, la philosophie de l'accord très controversé que négocient Washington et Bogota sur l'usage par les forces américaines de sept bases militaires en Colombie? Comme l'a reflété le sommet annuel ordinaire de l'Unasur à Quito, l'accord soulève des remous en Amérique latine et la fureur du président vénézuélien Hugo Chavez.

Equateur - Colombie : dollars des FARC pour Rafael Correa selon un chef de la guérilla
BOGOTA, samedi 18 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Vidéo explosive diffusée depuis le 17 juillet en Colombie par les télévisions et les sites Internet des médias. On y voit Jorge Briceño, alias El Mono Jojoy, chef de l'aile militaire des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), affirmer que cette guérilla marxiste a contribué en 2006 au financement de la campagne présidentielle de Rafael Correa, actuel président de l'Equateur.

La Colombie ouvre ses bases aux Etats-Unis, bannis d'Equateur
BOGOTA, vendredi 17 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Alors que la présence militaire américaine en Equateur prend fin, la Colombie voisine ouvre ses bases aux Etats-Unis pour lutter non seulement contre le trafic de drogue, mais aussi "contre le terrorisme et autres délits". L'accord négocié par Washington et Bogota soulève des remous. Il incitera le Venezuela et ses alliés de la gauche radicale latino-américaine à maintenir leurs réserves à l'égard de Barack Obama.



Equateur   1   2   3
VOIR AUSSI
Equateur  1   2   3
MÉDIAS ÉQUATORIENS
PAYS
NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (+34) 610 686 761
  • Publicité
  •   ACCUEIL  
    |
      POLITIQUE  
    |
      ECONOMIE  
    |
      SOCIETE  
    | |
      FLASHS  
    |
      TITRES