Pays basque - ETA
 Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  |Communiqués
Recherche personnalisée
Pays basque: Batasuna annonce sa dissolution sans renoncer à son objectif
BAYONNE, jeudi 3 janvier 2013 (AFP) - Le parti indépendantiste basque Batasuna, considéré comme proche de l'ETA, interdit en Espagne depuis 2003 mais pas en France, a annoncé jeudi sa dissolution -décision qui s'applique dans les deux pays- sans pour autant renoncer à ses objectifs. "Nous vous annonçons la dissolution de Batasuna" ont indiqué, lors d'une conférence de presse à Bayonne (France, Pyrénées-Atlantiques), deux porte-parole du mouvement, près de 14 mois après la décision de l'ETA de mettre fin à la violence.

Triomphe souverainiste au Pays basque, la Galice sauve Rajoy
MADRID, lundi 22 octobre 2012 (LatinReporters.com) - Couvrant tant le nationalisme dit modéré que l'indépendantisme radical, le mot "souverainisme", qui fleure le Québec, est le plus répété ce lundi en Espagne à la une des quotidiens au lendemain du renouvellement du Parlement basque. L'autre élection régionale de dimanche, en Galice, a sauvé la face du chef du gouvernement conservateur espagnol, Mariano Rajoy, englué dans la crise économique.

Espagne: Pays basque et Galice votent sur fond de crise et de souverainisme
MADRID, dimanche 21 octobre 2012 (LatinReporters.com) - Deux élections anticipées de Parlements régionaux ce dimanche en Espagne. Au Pays basque (nord) devrait déferler une forte vague souverainiste et en Galice (nord-ouest), terre du conservateur Mariano Rajoy, président du gouvernement espagnol, son Parti Populaire tente de conserver la majorité absolue. La perdre confirmerait l'impopularité d'une politique nationale d'austérité qui semble aggraver la crise au lieu de la freiner.

Espagne-élections: pouvoir absolu de Rajoy (droite) dû à la crise
MADRID, lundi 21 novembre 2011 (LatinReporters.com) - Panorama historique après les élections législatives du 20 novembre en Espagne : en trois décennies et demie de démocratie post-franquiste, jamais un parti n'avait joui d'un pouvoir aussi absolu que celui du Parti Populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy, jamais les socialistes n'avaient subi pareille débâcle et jamais non plus les indépendantistes radicaux proches de l'ETA n'avaient surpassé tous les autres partis au Pays basque. Comme au Portugal, en Grèce et en Italie, la crise a bousculé l'échiquier politique.

Espagne : l'ETA annonce "l'arrêt définitif de l'activité armée"
MADRID, vendredi 21 octobre 2011 (LatinReporters.com) - "Arrêt définitif de l'activité armée" initiée en 1968, mais sans dissolution de l'organisation, et appel au "dialogue direct" avec les "gouvernements d'Espagne et de France" sur "la résolution des conséquences du conflit"... Dans leur déclaration du 20 octobre, qu'ils qualifient eux-mêmes d'"historique", les séparatistes basques de l'ETA rangent ainsi les armes tout en les conservant et invitent ou presque à leur table le président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, et le président de la République française, Nicolas Sarkozy.

Espagne - conférence sur l'ETA : ranger les armes, mais vaincre politiquement ?
MADRID, mardi 18 octobre 2011 (LatinReporters.com) - Appelant les séparatistes basques de l'ETA "à déclarer publiquement l'arrêt définitif de toute action armée", mais invitant parallèlement l'Espagne et la France à dialoguer avec eux et semblant en outre reconnaître implicitement le droit des Basques à l'autodétermination, six personnalités internationales ont soulevé lundi une forte polémique en Espagne.

Espagne-Basques: 10 ans de prison pour Otegi. Où en est l'ETA?
MADRID, dimanche 18 septembre 2011 (LatinReporters.com) - Terroristes selon l'Union européenne et les Etats-Unis, les Basques de l'ETA n'ont plus commis d'attentat depuis août 2009. L'organisation séparatiste est "en phase terminale" prétend en Espagne le gouvernement socialiste de M. Zapatero. Paradoxalement, en condamnant à dix ans de prison le dirigeant indépendantiste Arnaldo Otegi, la justice espagnole renforce les doutes sur ce diagnostic optimiste.

Espagne: débâcle des socialistes de Zapatero aux élections municipales et régionales
MADRID, lundi 23 mai 2011 (LatinReporters.com) - Sur fond de crise économique et sociale, débâcle historique en Espagne des socialistes du chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, a dix mois des législatives de mars 2012. Jamais en 35 ans de démocratie postfranquiste une force politique n'a disposé d'un pouvoir local aussi étendu que celui conquis le 22 mai par le Parti populaire (PP, droite). Au Pays basque, c'est néanmoins la coalition Bildu, proche de l'ETA, qui crée la surprise.

Pays basque-Bildu: la justice rouvre les mairies aux amis de l'ETA
MADRID, vendredi 6 mai 2011 (LatinReporters.com) - Sentence juridique ou idéologique? Au sein du Tribunal constitutionnel espagnol, c'est la majorité formée de juges dits progressistes, nommés sur proposition des socialistes gouvernementaux de José Luis Rodriguez Zapatero, qui a autorisé jeudi la coalition indépendantiste radicale Bildu (Réunir) à se présenter aux élections municipales du 22 mai. Mairies basques et navarraises sont ainsi rouvertes aux candidats proches de l'ETA, considérée comme terroriste par les 27 pays de l'Union européenne, dont l'Espagne.

Espagne-France: Zapatero éclaboussé par des documents de l'ETA saisis à Bordeaux (sur pourparlers de paix frustrés)
MADRID, vendredi 1er avril 2011 (LatinReporters.com) - Toujours applaudie en Espagne, l'arrestation en France de chefs de l'ETA comporte néanmoins des risques. Gare, par exemple, à l'explosion à retardement du contenu d'ordinateurs dans lesquels les séparatistes basques consignent tout, y compris les détails de leur négociation frustrée avec le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero. Ce dernier s'en trouve éclaboussé à moins de deux mois des élections municipales et régionales.

Pays basque : héritier de Batasuna, SORTU dit rejeter l'ETA, mais assume son idéologie
MADRID, vendredi 11 février 2011 (LatinReporters.com) - Tactique passagère à visée électorale ou virage réel et définitif ? La question divise l'Espagne. Le "rejet" de l'organisation séparatiste ETA par la gauche abertzale (patriote) qui la prolonge politiquement au sein de la société basque est en tout cas sans précédent. Il est consigné dans les statuts du nouveau parti indépendantiste Sortu ("naître" ou "surgir" en basque). Ce parti dit rejeter la violence de l'ETA et l'ETA elle-même, tout en assumant son idéologie et ses objectifs.

Espagne: l'ETA déçoit avec un "cessez-le-feu permanent, général et vérifiable" conditionné
MADRID, mardi 11 janvier 2011 (LatinReporters.com) - Déclarant un "cessez-le-feu permanent et de caractère général qui puisse être vérifié par la Communauté internationale", l'organisation séparatiste basque ETA l'a lié à un processus qui pourrait déboucher sur la "solution définitive" si étaient résolues les questions clefs de "la territorialité et du droit à l'autodétermination". "Nous n'accepterons aucune condition politique" a répliqué le président du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

Espagne-Basques: l'ETA sollicite une médiation internationale
MADRID, dimanche 19 septembre 2010 (LatinReporters.com) - Relevant qu'au cours des 20 dernières années plusieurs "nouveaux Etats ont surgi au coeur de l'Europe et ont trouvé l'acceptation internationale", l'organisation indépendantiste basque ETA sollicite dans un communiqué la médiation de la communauté internationale, l'appelant à "impulser et participer à la structuration d'un processus démocratique" qui déboucherait sur la solution négociée du "conflit séculaire" basque.

Madrid répond à l'ETA : pas de négociation et extrême fermeté MADRID, lundi 6 septembre 2010 - Le gouvernement espagnol a annoncé le 6 septembre qu'il ne négociera avec l'ETA et qu'il ne modifiera "pas d'un iota" sa politique d'extrême fermeté vis-à-vis de l'organisation séparatiste basque après l'annonce d'un cessez-le-feu, avec appel à la négociation, faite la veille par l'ETA dans un message vidéo.

Cessez-le-feu de l'ETA, qui appelle l'Espagne à négocier
MADRID, dimanche 5 septembre 2010 (LatinReporters.com) - "ETA fait savoir qu'il y a déjà quelques mois elle a pris la décision de ne pas mener d'actions armées offensives" déclare l'organisation indépendantiste basque sur une vidéo diffusée le 5 septembre par la BBC et le site Internet du quotidien basque Gara. Dans le même message, jugé décevant à Madrid, l'ETA appelle l'Espagne à une nouvelle négociation, mais en confirmant que son objectif est l'indépendance du Pays basque.

France / Espagne - L'ETA décapitée pour la cinquième fois en deux ans
Jeudi 20 mai 2010
  • "Le plus haut dirigeant d'ETA" arrêté en France, confirme Madrid

    France / fusillade mortelle : l'ETA accuse la police française, qui dément
    MADRID, dimanche 4 avril 2010 (LatinReporters.com) - Les séparatistes basques de l'ETA accusent la police française d'avoir été la première à ouvrir le feu et de porter ainsi, selon l'ETA, la responsabilité de la fusillade mortelle du 16 mars 2010 à Dammarie-les-Lys (France, Seine-et-Marne). La police française le dément. Le brigadier-chef Jean-Serge Nérin fut le 16 mars le premier policier français tué par l'ETA. Celle-ci en appelle par ailleurs à nouveau à la négociation.

    France / ETA / vidéo: terroristes basques? Non, pompiers catalans!
    BARCELONE, samedi 20 mars 2010 (LatinReporters.com) - Activement recherchés, les cinq présumés terroristes basques de l'ETA apparaissant sur une vidéo dans un supermarché français sont en réalité de pacifiques pompiers catalans actuellement en vacances en France a déclaré vendredi soir à Barcelone un porte-parole du département de l'Intérieur du gouvernement régional de la Catalogne (nord-est de l'Espagne).

    Venezuela et Espagne contre le terrorisme: ETA citée, les FARC non
    MADRID, dimanche 7 mars 2010 (LatinReporters.com) - La crise diplomatique entre le Venezuela et l'Espagne semble évitée. La fureur du président vénézuélien Hugo Chavez est retombée. Cinq jours après avoir été accusé par la justice espagnole d'appuyer une alliance terroriste entre indépendantistes basques de l'ETA et guérilla colombienne des FARC, le gouvernement de Caracas a émis le 6 mars avec celui de Madrid un communiqué affirmant leur volonté commune de combattre le terrorisme.

    Le Venezuela appuie l'alliance terroriste FARC-ETA selon la justice espagnole
    MADRID, mardi 2 mars 2010 (LatinReporters.com) - La coopération entre indépendantistes basques de l'ETA et guérilla colombienne des FARC est connue et sous enquête depuis 2008. La justice espagnole vient d'y ajouter un ingrédient politico-diplomatique explosif, accusant le Venezuela présidé par Hugo Chavez d'appuyer cette alliance terroriste nouée pour tenter d'assassiner notamment Alvaro Uribe, président de la Colombie. L'Espagne demande des explications à Caracas. Hugo Chavez nie et parle de complot orchestré par "l'empire yankee".

    L'ETA tue afin que l'Espagne négocie la paix et ce n'est pas neuf
    MADRID, vendredi 31 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Les attentats contre la garde civile à Burgos (65 blessés légers) et le lendemain près de Palma de Majorque (2 morts) ont marqué mercredi et jeudi le 50e anniversaire de la création de l'organisation indépendantiste basque ETA. Sa victoire militaire sur l'Espagne est impossible. Mais les pistoleros séparatistes espèrent que la répétition de leurs frappes terroristes incitera à nouveau Madrid à négocier la paix et à en payer le prix.

    Espagne - Attentat ETA : 65 blessés dans une caserne-logis de la garde civile
    MADRID, mercredi 29 juillet 2009 (LatinReporters.com) - Attribué par le gouvernement espagnol aux indépendantistes basques de l'ETA, un attentat au véhicule piégé a fait le 29 juillet 65 blessés légers dans une caserne-logis de la garde civile à Burgos (240 km au nord de Madrid). Le ministre de l'Intérieur a indiqué qu'au moment de l'explosion, peu avant 4h du matin, 120 personnes, dont 41 enfants, dormaient dans la caserne-logis et que l'ETA avait cherché à tuer. L'édifice est dévasté.

    Espagne - L'ETA menace: "stratégie politico-armée efficace" avant l'été
    MADRID, lundi 25 mai 2009 (LatinReporters.com) - Prochaine campagne de violence des indépendantistes basques de l'ETA? Ils ne l'affirment pas explicitement, mais ils annoncent l'adoption avant l'été d'une nouvelle "stratégie politico-armée efficace". Le mot "efficace" est à la fois une menace pour l'avenir et l'aveu de leur faiblesse actuelle. Dans ce contexte, les terroristes affirment avoir tenté à trois reprises d'abattre avec des missiles antiaériens le conservateur José Maria Aznar lorsque ce dernier gouvernait l'Espagne (de 1996 à 2004).

    Le roi d'Espagne hué: la télévision publique censure et manipule
    MADRID, jeudi 14 mai 2009 (LatinReporters.com) - Qu'un chef d'Etat, en l'occurrence le roi Juan Carlos d'Espagne, et un hymne national soient hués divise logiquement l'opinion. Mais que la télévision publique nationale espagnole (TVE) censure d'abord cette réalité avant d'en présenter une version manipulée, comme le 13 mai lors de la finale de la Coupe d'Espagne de football entre l'Athletic de Bilbao et le FC Barcelone, ne résout apparemment rien, que du contraire.

    Espagne - Le socialiste Patxi Lopez préside le Pays basque: déclin des nationalismes historiques?
    MADRID, mercredi 6 mai 2009 (LatinReporters.com) - Et de trois!... Après la Catalogne, présidée par un socialiste, et la Galice, aux mains du Parti populaire (PP - droite), le Pays basque est à son tour régi par un non nationaliste, le socialiste Patxi Lopez, élu lehendakari (président de l'exécutif basque) le 5 mai par le Parlement régional. Des "espagnolistes" gouvernent donc désormais les trois régions d'Espagne abritant des nationalismes dits historiques. Sont-ils en déclin réel ou seulement apparent?

    Espagne - France : les phrases de Sarkozy applaudies aux Cortes (Parlement)
    MADRID, mercredi 29 avril 2009 (LatinReporters.com) - La coopération contre le terrorisme des Basques de l'ETA, la défense de la place de l'Espagne au G20, l'accélération des interconnexions entre la France et l'Espagne, la manière d'affronter la crise économique globale et la défense "sans naïveté" de l'Europe ont été les clefs du succès politique de la visite d'Etat en Espagne du président français Nicolas Sarkozy, si l'on en juge par les applaudissements des députés et sénateurs pendant son discours devant les Cortes. (Article + accès à la vidéo et au texte intégral de toutes les interventions de Nicolas Sarkozy à Madrid)

    Espagne-Basques: accord "historique" des socialistes avec la droite
    MADRID, mardi 31 mars 2009 (LatinReporters.com) - La lutte contre le terrorisme des séparatistes de l'ETA, la réaffirmation de la Constitution espagnole comme cadre de l'autonomie basque, la liberté linguistique et le pluralisme de la télévision publique régionale sont des axes essentiels de l'accord, entériné le 30 mars, qui permettra aux socialistes de gouverner le Pays basque grâce à l'appui parlementaire du Parti Populaire (PP, droite). Pour la première fois en trois décennies d'autonomie régionale, le Parti nationaliste basque (PNV) sera rejeté dans l'opposition.

    Espagne - Parlement basque dominé par les "espagnolistes" / La droite récupère la Galice
    MADRID, lundi 2 mars 2009 (LatinReporters.com) - Une majorité "espagnoliste" domine pour la première fois le nationalisme au Parlement basque. Simultanément, le Parti Populaire (PP, droite) récupère la Galice et y renvoie dans l'opposition socialistes et nationalistes. Ces résultats des deux élections régionales du 1er mars secouent le paysage politique de l'Espagne. Le président du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, subit un notable échec personnel.

    Espagne: enjeu national d'élections au Pays basque et en Galice
    MADRID, samedi 28 février 2009 (LatinReporters.com) - Premier test électoral depuis l'éclatement de la crise financière et économique internationale qui frappe durement l'Espagne; bouleversement des données du problème basque par la perte possible de la traditionnelle majorité régionale des nationalistes; obligation de la droite de gagner en Galice pour demeurer une alternative nationale crédible au socialisme de José Luis Rodriguez Zapatero: ces particularités témoignent de l'enjeu national multiple des élections du 1er mars au Parlement régional au Pays basque et en Galice.

    Espagne/Pays basque/Galice: ministre "abattu" en pleine chasse électorale
    MADRID, mardi 24 février 2009 (LatinReporters.com) - Chasseurs chassés et arroseurs arrosés. La stratégie des socialistes espagnols de José Luis Rodriguez Zapatero pour remporter comme à la promenade les élections régionales du 1er mars au Pays basque et en Galice a fait long feu lors d'une partie de chasse. L'un des chasseurs, le ministre de la Justice Mariano Fernandez Bermejo, a démissionné le 23 février. Un autre, le juge vedette Baltasar Garzon, voit renforcée sa réputation de partialité politique.

    Attentat de l'ETA à Madrid à 3 semaines des élections basques
    MADRID, lundi 9 février 2009 (LatinReporters.com) - Sans causer de victimes, les indépendantistes basques de l'ETA ont fait exploser lundi matin à Madrid une fourgonnette piégée dans la zone du Campo de las Naciones, qui abrite le siège de nombreuses sociétés. L'attentat survient à trois semaines de l'élection des députés au Parlement basque et au lendemain de l'interdit judiciaire qui empêchera pour la première fois les partis proches de l'ETA de participer à ce scrutin régional tenu en principe tous les 4 ans depuis 1980.

    L'ETA frappe la télévision basque et le nationalisme modéré
    MADRID, jeudi 1er janvier 2009 (LatinReporters.com) - L'organisation indépendantiste basque d'extrême gauche ETA, secouée récemment par les arrestations successives de plusieurs dirigeants repliés en France, a terminé l'année 2008 en faisant exploser le 31 décembre une fourgonnette piégée contre le siège de la télévision basque EiTB à Bilbao (nord de l'Espagne). Le nationalisme modéré est visé.

    Basques-ETA: Txeroki, bête noire de l'Espagne, arrêté en France
    MADRID, lundi 17 novembre 2008 (LatinReporters.com) - Le président français Nicolas Sarkozy, sa ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie et la police française "ont montré une fois de plus qu'ils sont les amis de l'Espagne et je souhaite que les Espagnols nous n'oubliions jamais cette amitié de la France" a déclaré lundi le président du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero. Il saluait à Madrid l'arrestation, lundi à l'aube à Cauterets (Hautes-Pyrénées), de Mikel Garikoitz Aspiazu Rubina, alias Txeroki, chef présumé de l'appareil militaire des séparatistes basques de l'ETA.

    Espagne - L'ETA frappe l'Université de Navarre: 28 blessés lors de l'explosion d'une voiture piégée
    MADRID, jeudi 30 octobre 2008 (LatinReporters.com) - L'explosion, le 30 octobre à Pampelune (nord de l'Espagne), d'une voiture piégée sur le campus de l'Université de Navarre a fait 28 blessés légers (un premier bilan officiel en mentionnait 17). Le ministre espagnol de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, attribue aux séparatistes basques de l'ETA cet attentat qui, dit-il, "aurait pu produire une tragédie énorme".

    Espagne-attentats: ETA, blablabla et coup de pouce de l'histoire
    MADRID, mardi 23 septembre 2008 (LatinReporters.com) - Macabre feu d'artifice des indépendantistes basques de l'ETA. Trois explosions de voitures piégées en 24 heures au Pays basque et en Cantabrie, au nord de l'Espagne, la dernière dans la nuit du 21 au 22 septembre. Un brigadier de l'armée tué, 6 policiers basques et 12 civils blessés par ces attentats de terroristes qui espèrent un coup de pouce de l'histoire.

    Bombes en Andalousie : l'ETA, agent touristique de l'Espagne?
    MADRID, dimanche 17 août 2008 (LatinReporters.com) - Deux bombes de faible puissance posées par les séparatistes basques de l'ETA ont explosé dans l'après-midi du 17 août sans faire de victimes sur la Costa del Sol, en Andalousie, au sud de l'Espagne. Le terrorisme basque nuit-il vraiment au tourisme? Pas sûr.

    La responsable présumée des FARC en Espagne arrêtée près de Madrid
    MADRID / BOGOTA, dimanche 27 juillet 2008 (LatinReporters.com) - Responsable présumée en Espagne de la guérilla marxiste colombienne des FARC, avec responsabilités organiques en Europe, l'Espagnole Maria Remedios Garcia Albert a été arrêtée le 26 juillet à San Lorenzo del Escorial, à 50 km au nord-ouest de Madrid. Une ONG lui aurait servi de couverture. Les FARC sont considérées comme terroristes par l'Union européenne. Leurs liens avec les Basques de l'ETA sont toujours sous enquête.

    Colombie-Espagne: la guérilla des FARC avec l'ETA pour l'autodétermination des Basques
    MADRID / BOGOTA, lundi 23 juin 2008 (LatinReporters.com) - L'autodétermination de l'Euskal Herria, le grand Pays basque que les indépendantistes de l'ETA veulent construire en unifiant le Pays basque espagnol et le français, est prônée par un chef présumé de la guérilla colombienne marxiste des FARC dans le reportage intitulé "FARC - ETA, liens de sang" diffusé le 21 juin par la télévision publique espagnole (TVE).

    Espagne - ETA : attentat à l'explosif contre le journal basque El Correo
    MADRID, lundi 9 juin 2008 (LatinReporters.com) - Le principal quotidien du Pays basque espagnol, El Correo, a été l'objet dimanche 8 juin d'un attentat à l'explosif attribué aux séparatistes basques de l'ETA. Le bâtiment abritant à Zamudio (province de Biscaye) les rotatives du journal a subi d'importants dégâts. Quelque 50 travailleurs s'y trouvaient au moment de l'explosion. Reporters sans frontières classe l'ETA parmi les "prédateurs de la liberté de la presse".

    Colombie-Espagne: liens présumés FARC-ETA sous enquête à Madrid
    MADRID/BOGOTA, mercredi 4 juin 2008 (LatinReporters.com) - Annonçant l'ouverture d'une enquête, le tribunal espagnol de l'Audience nationale, dont relèvent les dossiers de terrorisme, a sollicité le 2 juin de la justice colombienne toute l'information disponible sur les liens présumés entre l'organisation indépendantiste basque ETA (Euskadi ta Askatasuna; le Pays basque et sa liberté) et la guérilla colombienne des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie).

    Nº1 de l'ETA arrêté en France : l'Espagne n'est pas la Colombie
    MADRID, mercredi 21 mai 2008 (LatinReporters.com) - La Colombie doit envier l'Espagne. La police française vient en effet de frapper à nouveau durement les terroristes indépendantistes basques de l'ETA. Leurs confrères marxistes-léninistes d'Amérique du Sud, les guérilleros des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie), savent pour leur part que Paris freine les ardeurs guerrières du gouvernement de Bogota. L'ETA, il est vrai, ne détient pas Ingrid Betancourt.

    Espagne - Attentat de l'ETA à l'explosif: garde civil tué, 4 blessés
    MADRID, mercredi 14 mai 2008 (LatinReporters.com) - Un tué et 4 blessés, dont deux femmes, tous agents de la garde civile. Leur caserne-résidence de Legutiano, dans la province basque d'Alava, a été partiellement soufflée le 14 mai à 3h du matin par l'explosion d'une fourgonnette piégée. "La bande terroriste ETA voulait un massacre" affirme le ministre de l'Intérieur, attribuant comme toute l'Espagne l'attentat non encore revendiqué à l'organisation séparatiste basque.

    Pays basque: autonomie fiscale soutenue par l'avocate générale de la Cour de Justice de Luxembourg
    MADRID, vendredi 9 mai 2008 (LatinReporters) - L'avocate générale de la Cour de Justice des Communautés Européennes de Luxembourg (CJCE) estime qu'une région peut effectivement disposer d'un système fiscal différent de celui de l'Etat auquel elle appartient.

    Autonomie fiscale: Espagne et Basques contre Commission européenne
    MADRID, lundi 28 avril 2008 (LatinReporters.com) - Une région de l'Union européenne (UE) peut-elle disposer d'un système fiscal différent de celui de l'Etat auquel elle appartient? Pour le Pays Basque et le gouvernement espagnol, la réponse est oui. Pour la Rioja, soutenue par la Commission européenne, c'est non. La Cour de Justice des Communautés Européennes de Luxembourg (CJCE) devrait se prononcer le 8 mai. L'enjeu réel est le droit de toutes les régions de l'UE à l'autonomie fiscale.

    Espagne-Voiture piégée de l'ETA contre la garde civile: politiquement anodin
    MADRID, samedi 22 mars 2008 (LatinReporters.com) - Quelques blessés légers par éclats de verre, importants dégâts matériels et impact politique anodin sur la carapace d'une Espagne qui faisait reculer les nationalismes douze jours plus tôt aux élections législatives... L'attentat à la voiture piégée perpétré le 21 mars par les indépendantistes basques de l'ETA contre la caserne de la garde civile de la petite ville de Calahorra, dans la région septentrionale de La Rioja, n'a été qu'un nouveau et bref sursaut parmi 40 ans de terrorisme séparatiste.

    Espagne-législatives: le socialiste Zapatero gagne, la droite progresse, les nationalismes reculent, les communistes s'effondrent
    MADRID, lundi 10 mars 2008 (LatinReporters.com) - L'Espagne sera gouvernée quatre ans de plus par le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de José Luis Rodriguez Zapatero. Vainqueur des élections législatives du 9 mars 2008, il renforce sa majorité relative, mais restera tributaire d'alliances au moins ponctuelles. Le Parti Populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy progresse, mais sa 2e place n'en est pas moins une défaite. PSOE et PP totalisent 83,75% des votes et 92% des députés. Cette force sans précédent du bipartisme s'explique par le recul du nationalisme basque et catalan, ainsi que par l'effondrement des communistes.

    Espagne: l'ETA tue à la veille des législatives. Vote altéré?
    MADRID, samedi 8 mars 2008 (LatinReporters.com) - L'attentat perpétré vendredi à Mondragon par les indépendantistes basques de l'ETA privera-t-il le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero de sa victoire attendue aux élections législatives du dimanche 9 mars? A la veille des législatives de 2004, les attentats islamistes de Madrid ravirent une victoire annoncée au conservateur Mariano Rajoy. C'est à nouveau le duel Zapatero-Rajoy que 35 millions d'électeurs espagnols sont appelés à arbitrer.

    Espagne-élections: l'indépendance du Kosovo n'aide pas Zapatero
    MADRID, lundi 18 février 2008 (LatinReporters.com) - A vingt jours des élections législatives espagnoles du 9 mars 2008, la proclamation unilatérale de l'indépendance du Kosovo, applaudie en Espagne par les nationalistes basques, catalans et galiciens, n'aide pas le président du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero. Les socialistes, qui tentent de faire oublier leurs vaines négociations avec les indépendantistes basques de l'ETA, sont talonnés dans les sondages par les conservateurs du Parti populaire (PP) de Mariano Rajoy.

    Espagne - Pays basque: partis amis de l'ETA interdits d'élections à un mois des législatives
    MADRID, samedi 9 février 2008 (LatinReporters.com) - Pour interdit judiciaire, comme en 2004, aucun parti proche des séparatistes basques de l'ETA ne participera aux élections législatives espagnoles du 9 mars 2008.

    Espagne - Négociation politique ou non avec l'ETA? (Aznar et Zapatero)
    MADRID, samedi 2 février 2008 (LatinReporters.com)

    Espagne - élections : l'Eglise contre les socialistes de Zapatero
    MADRID, samedi 2 février 2008 (LatinReporters.com) - Sans citer aucun parti ni personnalité politique, l'Eglise espagnole attaque clairement le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, notamment à propos de ses négociations avec les Basques de l'ETA. L'offensive de la Conférence épiscopale est coulée dans une "note" destinée à orienter le choix des électeurs aux législatives du 9 mars prochain. L'appui implicite des évêques au Parti populaire (PP, droite) provoque de multiples réactions.

    Espagne / ETA - "Batasuna en prison, y'a bon pour les élections"
    MADRID, lundi 8 octobre 2007 (LatinReporters.com) - "Y'a bon Banania, le petit déjeuner familial" était, pour une poudre de cacao, un slogan perçu comme raciste et donc abandonné. Actualisé à la sauce basque dans l'Espagne de Zapatero à l'approche des législatives de mars 2008, ce slogan pourrait s'énoncer "Y'a bon Batasuna, le miam-miam électoral" ou "Batasuna en prison, y'a bon pour les élections".

    Référendum souverainiste au Pays basque en 2008: le président Ibarretxe défie à nouveau l'Espagne
    MADRID, samedi 29 septembre 2007 (LatinReporters) - L'intention du président basque Juan José Ibarretxe était connue, mais en lui fixant une date il a mis vendredi l'Espagne en émoi: le 25 octobre 2008 une "consultation", euphémisme pour un référendum illégal, permettrait aux Basques d'ouvrir une voie souverainiste.

    L'ETA "continuera à frapper" l'Espagne. Et la France ...?
    MADRID, dimanche 9 septembre 2007 (LatinReporters.com) - "ETA ... a décidé de continuer à frapper les infrastructures de l'Etat espagnol sur tous les fronts et à défendre l'Euskal Herria [Patrie basque] par les armes" affirme un communiqué de l'organisation indépendantiste publié dimanche par les quotidiens basques Gara et Berria. La France n'est pas directement menacée, mais...

    Espagne - attentat : l'ETA marque la rentrée politique à l'approche des législatives
    MADRID, vendredi 24 août 2007 (LatinReporters.com) - Attribué par les autorités aux indépendantistes basques de l'ETA, un attentat à la camionnette piégée contre la caserne de la garde civile de Durango (province basque de Biscaye) a placé vendredi la rentrée politique en Espagne sous le signe de la violence terroriste à un peu plus de six mois des élections législatives de mars 2008.

    Espagne : l'ETA reprend les armes "sur tous les fronts" et Zapatero mobilise contre ce "délire totalitaire"
    MADRID, mardi 5 juin 2007 (LatinReporters.com) - "ETA renonce au cessez-le-feu permanent et a décidé d'agir sur tous les fronts en défense de l'Euskal Herria ["Patrie basque" comprenant aussi le Pays basque français] à partir du 6 juin à 00h00. Vive l'Euskal Herria libre! Vive l'Euskal Herria socialiste!" Ces mots qui annoncent un été chaud concluent le dernier communiqué des terroristes indépendantistes basques. Le chef du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, en appelle à la mobilisation des démocrates contre ce "délire totalitaire".

    Conférence de presse Sarkozy - Zapatero du 31 mai 2007 à Madrid : transcription intégrale
    Madrid, jeudi 31 mai 2007 (LatinReporters.com) - L'Union européenne à la recherche d'un nouveau traité, le terrorisme des Basques de l'ETA, les relations franco-espagnoles, l'immigration, le projet d'Union méditerranéenne et les efforts diplomatiques pour la libération de la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt ont été les principaux points traités lors de leur rencontre avec les journalistes par le président français Nicolas Sarkozy et par José Luis Rodriguez Zapatero, président du gouvernement espagnol.

    Première visite à Madrid du président français Nicolas Sarkozy depuis son élection
    MADRID, jeudi 31 mai 2007 (LatinReporters.com) - Déclarations du président Sarkozy lors de sa conférence de presse tenue jeudi à Madrid conjointement avec le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, président du gouvernement espagnol.
    Europe et bilan rencontre avec M. Zapatero (4m46s - 2,18 mégas)
    ETA et terrorisme (1m46s - 833 kb)
    Immigration (1m23s - 655 kb)
    Ingrid Betancourt (1m56s - 912 kb)

    Espagne-élections: la droite bat les socialistes de Zapatero aux municipales à dix mois des législatives de 2008
    MADRID, lundi 28 mai 2007 (LatinReporters.com) - Trois ans à peine après la victoire des socialistes de José Luis Rodriguez Zapatero aux élections législatives de 2004, le Parti populaire (PP, droite) est redevenu aux élections municipales du 27 mai le premier parti d'Espagne en nombre de voix. Le scrutin régional parallèle fait rebondir en Navarre le problème basque.



  • Pays basque - ETA   1   2   3
    VOIR AUSSI
    Pays basque - ETA
    1   2   3
    REPRODUCTION
    Nos textes peuvent être reproduits s'ils sont attribués, avec lien, à l'auteur et à LatinReporters.com

    Ce logo peut être affiché
    MÉDIAS BASQUES
    PAYS
    DOSSIERS
    NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (+34) 610 686 761
  • Publicité
  • Références

  •   Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   | Titres  | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Nos textes peuvent être reproduits s'ils sont attribués, avec lien, à l'auteur et à LatinReporters.com