Pays basque - ETA (2)
 Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  |Communiqués
Recherche personnalisée
Espagne - Nouveau parti politique? Des intellectuels de gauche défient le socialiste Zapatero
MADRID, mardi 22 mai 2007 (LatinReporters.com) - Réduire en Espagne "le poids excessif des nationalismes périphériques" et lutter "sans aucune concession politique" contre tout terrorisme, en particulier celui des basques de l'ETA, sont les objectifs d'intellectuels de gauche déçus par le socialiste Zapatero. Ils souhaitent créer un parti national avant les législatives de 2008.

Espagne- élections: interdiction de listes de partis proches de ETA-Batasuna
Dimanche 6 mai 2007 - LatinReporters ( Christian Galloy ) pour FRANCE INFO - 48 secondes.

Espagne: l'ETA veut encore négocier, sans adieu aux armes ni à l'autodétermination
MADRID, dimanche 8 avril 2007 (LatinReporters.com) - "Si les attaques contre la Patrie basque (Euskal Herria) disparaissent, nous sommes disposés à assumer des engagements fermes avec un scénario d'absence de violence". Photographiés encagoulés, deux guérilleros de l'organisation indépendantiste ETA le déclarent au journal basque Gara, sans renoncer toutefois à la lutte armée.

Espagne crispée: "Difficile d'être neutre" dit l'éditeur du journal El Pais
MADRID, vendredi 23 mars 2007 (LatinReporters.com) - Bible du politiquement correct, le quotidien espagnol El Pais est généralement perçu comme l'allié naturel du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero. Le "difficile d'être neutre" prononcé par Jesus Polanco, président de Prisa, société éditrice du journal, renforce les soupçons de partialité et illustre la crispation de l'Espagne, accentuée par le problème de l'ETA.

Espagne: la droite s'affirme dans un climat crispé propice à des élections anticipées
MADRID, lundi 12 mars 2007 (LatinReporters.com) - En Espagne, la rue est dominée depuis deux ans par la droite parlementaire. Son chef, Mariano Rajoy, président du Parti Populaire, a réuni samedi à Madrid 342.000 manifestants, selon la police nationale, contre l'ETA et la politique basque du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, dont la foule réclamait la démission. La crispation nationale pourrait déboucher sur des élections anticipées.

Espagne - ETA : Zapatero a cédé au chantage du terroriste De Juana Chaos
MADRID, vendredi 2 mars 2007 (LatinReporters.com) - L'image de l'un des pires criminels depuis le retour de l'Espagne à la démocratie, l'indépendantiste basque Ignacio De Juana Chaos, assassin de 25 Espagnols au nom de l'ETA, est désormais durablement liée à l'image du socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, président du gouvernement. Zapatero a libéré De Juana Chaos.

Ségolène Betancourt et Ingrid Royal séquestrées depuis 5 ans par les FARC-ETA
PARIS, jeudi 22 février 2012 (LatinReporters.com) - Enlevées le 23 février 2007 entre Bayonne et Biarritz, l'ex-candidate à la présidence de la République française, la Franco-Colombienne Ségolène Betancourt, et sa directrice de campagne, Ingrid Royal, sont séquestrées depuis cinq ans par les séparatistes bolivariens des FARC-ETA.

Espagne - attentats de Madrid : enjeu politique du procès
MADRID, mardi 13 février 2007 (LatinReporters.com) - Conspiration d'islamistes dit l'acte d'accusation. Elle impliquait peut-être des séparatistes basques de l'ETA et des barbouzes socialistes insinue la droite, qualifiée de revancharde par la gauche... Le procès des attentats de Madrid du 11 mars 2004 (191 morts, 1.824 blessés) s'ouvre le 15 février. Son enjeu est plus politique que judiciaire.

Espagne / Basques : cocktail autonomie - Navarre - autodétermination pour "surpasser" le conflit
MADRID, jeudi 8 février 2007 (LatinReporters.com) - La vitrine politique des séparatistes armés de l'ETA, le parti basque Batasuna, accepterait désormais l'autonomie régionale définie par la Constitution espagnole, mais à condition qu'elle soit assortie d'un "droit à décider, y compris de l'indépendance" non contemplé, lui, par la Constitution et étendu à la Navarre.

Espagne - ETA : état des lieux, état des forces
Lundi 29 janvier 2007 (LatinReporters.com) - Les travaux de Mikel Buesa, professeur à l'Universidad Complutense de Madrid et animateur de l’Observatoire de vérification de la violence terroriste, dissèquent les actions de l'organisation séparatiste basque ETA et de son entourage. Sa dernière livraison, couvrant les 9 mois de la trêve en trompe l’œil, de mars à décembre 2006, est révélatrice du marché de dupes imposé par la bande.

Zapatera, Zapatero... "Le Pays basque, Québec de la France et de l'Espagne"
MADRID, dimanche 28 janvier 2007 (LatinReporters.com) - Du Québec au Pays basque, via la Corse, quelques pas sont vite franchis avec les bottes de sept lieues cousues par Zapatero ["cordonnier" en espagnol] et enfilées par Ségolène Royal, souvent surnommée la Zapatera.

Espagne - Trop tard pour circonscrire les nationalismes basque et catalan?
MADRID, dimanche 21 janvier 2007 (LatinReporters.com) - Par les bombes de l'ETA ou via les institutions régionales que dominent les nationalistes dits modérés, les Basques revendiquent l'autodétermination. En juin dernier, les Catalans élargissaient leur autonomie en approuvant un nouveau statut régional dont le préambule contient le mot "nation". L'Espagne peut-elle encore freiner ses nationalismes?

L'ETA divise une Espagne que José Luis Rodriguez Zapatero ne peut pas unir
MADRID, mercredi 17 janvier 2007 (LatinReporters.com) - Divisant davantage l'Espagne pourtant invitée à un "grand consensus" national, le vif débat au Congrès des députés sur la politique antiterroriste, le 15 janvier à Madrid, n'a pour vainqueur ni le président du gouvernement, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, ni son adversaire conservateur Mariano Rajoy. La victoire revient aux séparatistes basques de l'ETA.

Espagne - Médiocres : pas d'unité pour manifester contre ETA
Samedi 13 janvier 2007 (LatinReporters.com) - Après le coup de tonnerre de la bombe de l’aéroport de Barajas, mettant de fait fin au mal nommé processus de paix, on pouvait s’attendre à une vague de fond populaire, condamnant tout à la fois l’attentat et ETA. Car sur ce point, 98% des Espagnols s’accordent. D’où vient alors le malaise?

Espagne-attentat: "engagements" dont l'ETA veut le respect par M. Zapatero pour ne plus frapper
MADRID, vendredi 12 janvier 2007 (LatinReporters.com) - Le président du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a-t-il joué à l'apprenti sorcier avec des promesses allant au-delà de la Constitution et même de la souveraineté de l'Espagne pour lancer avec les séparatistes basques de l'ETA le processus dit de paix avorté par l'attentat du 30 décembre 2006?

Espagne-attentat: points clés de la revendication de l'ETA, qui dit maintenir sa trêve... et menace de frapper encore
MADRID, mercredi 10 janvier 2007 (LatinReporters.com) - L'autodétermination d'un territoire englobant Pays basque espagnol, Navarre et Pays basque français reste l'objectif des séparatistes basques de l'ETA, selon leur communiqué revendiquant l'attentat du 30 décembre à l'aéroport de Madrid. Paradoxalement, l'ETA dit maintenir son cessez-le-feu annoncé en mars 2006 tout en menaçant de frapper encore.

Espagne - Zapatero et terrorisme de l'ETA: retour au km zéro, la crédibilité en moins
MADRID, samedi 6 janvier 2007 (LatinReporters.com) - Le "processus de paix" avec les séparatistes basques de l'ETA et une part de la crédibilité du président du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, gisent sous 40.000 tonnes de gravats d'un parking soufflé par l'explosion d'une fourgonnette piégée de l'ETA, qui a fait 2 morts et 19 blessés le 30 décembre à l'aéroport international de Madrid-Barajas.

Espagne: "première réunion officielle" Madrid-ETA? Question ridicule...
MADRID, mercredi 20 décembre 2006 (LatinReporters.com) - "Le gouvernement et l'ETA ont tenu jeudi [14 décembre] leur première réunion officielle" titrait le 20 décembre le quotidien basque El Correo. Titre ridicule pourtant repris aussitôt par de nombreux médias. Espagne socialiste de M. Zapatero et indépendantistes basques négocient en fait depuis longtemps, nourrissant espoir et inquiétude.

Pays basque: l'ETA menace l'Espagne et la France, mais veut relancer le processus de paix
MADRID, samedi 4 novembre 2006 (LatinReporters.com) - Trois menaces proférées contre l'Espagne et la France par les indépendantistes basques de l'ETA dans leur dernier bulletin interne, le Zutabe daté d'octobre, sont répercutées le 4 novembre par l'édition digitale du journal Gara, proche des terroristes. L'ETA prétend néanmoins vouloir relancer le processus dit de paix.

Négocier avec l'ETA: Zapatero divise autant l'Europe que l'Espagne
STRASBOURG / MADRID, jeudi 26 octobre 2006 (LatinReporters.com) - Près de la moitié des députés du Parlement européen estime que la manière dont l'Espagne socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero mène un processus dit de paix avec les terroristes séparatistes basques de l'ETA "met en péril les principes de démocratie et d'Etat de droit".

Négociations Espagne-ETA: respect des "valeurs" de l'UE exigé par le Parti Populaire Européen (PPE)
HELSINKI / MADRID, vendredi 20 octobre 2006 (LatinReporters.com) - L'internationalisation du processus dit de paix entre l'Espagne et les séparatistes d'extrême gauche basques de l'ETA, considérés comme terroristes par l'Union européenne (UE), permet au Parti populaire européen (PPE, démocrate-chrétien) d'exiger le respect, dans ce processus, des "valeurs" de l'UE.

Espagne - ETA: Zapatero piégé par l'internationalisation du processus de paix?
MADRID, mardi 10 octobre 2006 (LatinReporters.com) - Dans une "Déclaration internationale de soutien" au processus de paix basque, six personnalités de trois continents s'engagent à "impulser" le dialogue entre Madrid et les indépendantistes basques de l'ETA. Pour l'Espagne du socialiste Zapatero, l'internationalisation du processus est-elle un atout ou un piège?

Espagne - Pays basque: l'ETA poursuivra la lutte "armes à la main jusqu'à l'indépendance"
MADRID, dimanche 24 septembre 2006 (LatinReporters.com) - Trois hommes encagoulés et armés lisant un message au nom de l'ETA, samedi dans la province basque du Guipuzcoa, ont affirmé que l'organisation séparatiste "continuera à lutter avec fermeté, les armes à la main, jusqu'à l'obtention de l'indépendance et du socialisme dans la patrie basque".

L'ETA menace de "répondre aux attaques" de l'Espagne et de la France
MADRID, vendredi 18 août 2006 (LatinReporters.com) - Accusant dans un communiqué l'Espagne et la France "de ne pas cesser leurs attaques contre les citoyens basques", les indépendantistes de l'ETA menacent de "répondre" si ces "attaques se poursuivent". Mise en scène où première menace réelle d'une reprise des attentats terroristes depuis le "cessez-le-feu permanent" annoncé le 22 mars par l'ETA?

Espagne - ETA : Zapatero officialise un dialogue incertain
MADRID, jeudi 29 juin 2006 (LatinReporters.com) - "Le gouvernement va ouvrir un dialogue avec l'ETA" a annoncé jeudi à Madrid le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero. Critiqué par l'opposition conservatrice, le chef de l'exécutif officialise ainsi les contacts discrets déjà noués au nom de la paix par les socialistes avec les indépendantistes basques, en trêve "permanente" depuis le 24 mars.

Espagne: l'ETA somme Zapatero de "tenir ses engagements". Lesquels?
MADRID, jeudi 22 juin 2006 (LatinReporters.com) - Chronique radio

Les papis de l'ETA géraient l'impôt révolutionnaire: 12 arrestations en France et en Espagne
MADRID, mardi 20 juin 2006 (LatinReporters.com) - Chronique radio

L'ETA presse la France de négocier (comme l'Espagne), sous peine de "poursuite du conflit"
MADRID, mercredi 14 juin 2006 (LatinReporters.com) - La théorie des dominos se vérifie au Pays basque. Après avoir obtenu de l'Espagne socialiste l'ouverture imminente de négociations, les séparatistes armés de l'ETA exercent désormais leur pression sur la France, priée mercredi dans un communiqué de négocier elle aussi la solution du problème basque, sous peine de "poursuite du conflit".

Espagne - ETA : la droite en guerre sale contre une paix ...sale aussi?
MADRID, dimanche 11 juin 2006 (LatinReporters.com) - La moitié de l'Espagne en guerre contre une paix "humiliante" que va négocier le "traître" Zapatero avec les terroristes basques de l'ETA?... Des centaines de milliers de manifestants ont à nouveau tenté d'accréditer cette image samedi à Madrid, mêlant cette fois à la polémique le massacre islamiste du 11 mars 2004. Guerre sale, en somme, contre une paix peut-être sale aussi.

ETA, Basques, Catalans et José Luis Rodriguez... Monténégro!
MADRID, lundi 22 mai 2006 (LatinReporters.com) - Référendum le 18 juin pour faire de la Catalogne une quasi nation. Dialogue officiel, dès juin aussi, entre l'Espagne et les indépendantistes basques de l'ETA... José Luis Rodriguez Zapatero, président socialiste du gouvernement espagnol, enfantera-t-il, fût-ce malgré lui, des Monténégros ibériques?

Espagne - Pays basque: l'ETA insiste sur l'autodétermination et la "territorialité"
MADRID, dimanche 14 mai 2006 (LatinReporters.com ) - La clef de la paix est le respect par l'Espagne et la France de ce que les Basques décideront à propos de l'exercice du droit à l'autodétermination sur tout le territoire de l'Euskal Herria (Patrie basque) affirment dimanche deux membres de l'ETA au journal basque Gara. Les séparatistes avertissent que leur cessez-le-feu n'est pas "irréversible".

Espagne-Zapatero-ETA: nouveaux ministres avant de négocier
MADRID, samedi 8 avril 2006 (LatinReporters.com) - Premier remaniement, à mi-législature et inattendu, du gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero. Dû officiellement à la démission du ministre de la Défense, il touche aussi l'Intérieur et l'Education. Une prochaine négociation avec les terroristes de l'ETA en paraît facilitée, ce qui renforce M. Zapatero. Mais la droite se cabre.

Espagne, ETA et la paix: "situation historique" dit Zapatero, inspiré par le précédent de l'IRA
MADRID, dimanche 26 mars 2006 (LatinReporters.com) - "Situation historique" dit José Luis Rodriguez Zapatero pour qualifier, dimanche dans une interview au journal El Pais, le moment que vit l'Espagne quatre jours après l'annonce du "cessez-le-feu permanent" des indépendantistes basques de l'ETA. Le précédent irlandais de l'IRA inspire le président du gouvernement socialiste espagnol.

Espagne-Pays basque: "Cessez-le-feu permanent" de l'ETA
MADRID, mercredi 22 mars 2006 (LatinReporters.com) - Un "cessez-le-feu permanent à partir du 24 mars" a été annoncé mercredi par l'organisation séparatiste basque ETA. Le chef du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, en a pris acte avec "espoir" et "prudence", évoquant l'ouverture d'un "processus long et difficile" menant peut-être à la paix.



Pays basque - ETA   1   2   3
VOIR AUSSI
Pays basque - ETA
1   2   3
REPRODUCTION
Nos textes peuvent être reproduits s'ils sont attribués, avec lien, à l'auteur et à LatinReporters.com

Ce logo peut être affiché
MÉDIAS BASQUES
PAYS
DOSSIERS
NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (+34) 610 686 761
  • Publicité
  • Références

  •   Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   | Titres  | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Nos textes peuvent être reproduits s'ils sont attribués, avec lien, à l'auteur et à LatinReporters.com