Bolivie  
  ACCUEIL  
|
  POLITIQUE  
|
  ECONOMIE  
|
  SOCIETE  
| |
  FLASHS  
|
  TITRES  


 
Bolivie - référendum : non à un 4e mandat d'Evo Morales
LA PAZ, mardi 23 février 2016 (LatinReporters.com) – La Bolivie a dit non, dimanche par référendum, à une révision constitutionnelle qui aurait permis au président Evo Morales, amérindien de gauche, de briguer en 2019 un quatrième mandat consécutif (pour la période 2020-2025).

Bolivia - referéndum: no a un cuarto mandato de Evo Morales
LA PAZ, martes 23 de febrero 2016 (LatinReporters.com) – Bolivia ha dicho no, el domingo por referéndum, a una revisión constitucional que hubiera permitido al presidente Evo Morales, amerindio de izquierda, postularse en 2019 para un cuarto mandato consecutivo (durante el periodo 2020-2025).

Bolivie - Evo Morales: référendum risqué sur sa continuité
LA PAZ / MADRID, 18 février 2016 (LatinReporters.com) – L'Amérindien de gauche Evo Morales, président de la Bolivie depuis dix ans, soumet le 21 février à un référendum risqué une révision de l'article 168 de la Constitution qui favoriserait son éventuelle continuité au pouvoir jusqu'en janvier 2025.

Bolivia - Evo Morales: referéndum arriesgado sobre su continuidad
LA PAZ / MADRID, 18 de febrero 2016 (LatinReporters.com) – El amerindio de izquierda Evo Morales, presidente de Bolivia desde hace diez años, somete el 21 de febrero a un referéndum arriesgado una revisión del artículo 168 de la Constitución que favorecería su eventual continuidad en el poder hasta enero de 2025.

Amérique latine / Espagne - Élections 2016 : calendrier, analyses
MADRID, 27 janvier 2016 (LatinReporters.com) – Référendum constitutionnel en Bolivie, présidentielle et législatives au Nicaragua et élections régionales vénézuéliennes mesureront en 2016 la capacité de résistance du noyau dur de la gauche latino-américaine après ses revers subis en 2015 en Argentine et au Venezuela. Au Pérou, Keiko Fujimori est favorite de la présidentielle.

América Latina / España - Elecciones 2016 : calendario, análisis
MADRID, 27 de enero de 2016 (LatinReporters.com) – Referéndum constitucional en Bolivia, elecciones presidenciales y legislativas en Nicaragua y elecciones regionales venezolanas medirán en 2016 la capacidad de resistencia del núcleo duro de la izquierda latinoamericana tras los reveses sufridos en 2015 en Argentina y en Venezuela. En Perú, Keiko Fujimori podría ser presidenta.

Bolivie, Brésil et Uruguay : cycles longs de pouvoir de la gauche jaugés par les urnes
Dimanche 26 octobre 2014 (LatinReporters.com) - Trois des sept élections présidentielles latino-américaines de 2014 - en Bolivie, au Brésil et en Uruguay - ont exposé la gauche, gouvernementale comme dans la majorité des pays d'Amérique du Sud, au risque d'une alternance qui sanctionnerait démocratiquement des cycles longs de pouvoir.

Cas Snowden-Morales: le Mercosur ferme face à l'Europe et aux États-Unis
MONTEVIDEO, vendredi 12 juillet 2013 - Exigeant "des explications et des excuses" et rappelant pour consultation leurs ambassadeurs en France, en Espagne, au Portugal et en Italie, pays qui avaient fermé leur espace aérien au président bolivien Evo Morales, les présidents du Mercosur (Argentine, Brésil, Uruguay et Venezuela, le Paraguay étant suspendu) ont fait preuve vendredi d'une fermeté visant aussi l'espionnage massif pratiqué par les États-Unis, selon les révélations de l'ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden.


Humiliant Evo Morales, l'Europe indigne l'Amérique latine
MADRID, jeudi 4 juillet 2013 (LatinReporters.com) - Interdit de survol au soir du 2 juillet par 4 pays européens qui soupçonnaient à tort la présence à bord d'Edward Snowden, l'avion du président bolivien Evo Morales a atterri en urgence à l'aéroport autrichien de Vienne. L'Amérique latine s'indigne de cette humiliation infligée en Europe au président de la Bolivie.

Colombie à l'OTAN: Washington appuie, la gauche latino s'insurge
BOGOTA, mardi 4 juin 2013 (LatinReporters.com) - L'annonce par le président de centre droit Juan Manuel Santos de la prochaine signature par la Colombie d'un accord de coopération avec l'OTAN, avec en ligne de mire l'adhésion à cette organisation militaire, a été vivement critiquée par les présidents du Venezuela, du Nicaragua et de la Bolivie, trois pays du camp de la gauche radicale latino-américaine. Les États-Unis appuient pour leur part l'initiative colombienne.

Venezuela, Bolivie, Équateur... le Mercosur s'ouvre à l'ALBA
BRASILIA, samedi 8 décembre 2012 (LatinReporters.com) - Marqué par la signature du protocole d'adhésion de la Bolivie, le 44e sommet du Mercosur, réuni vendredi à Brasilia, a salué la récente pleine adhésion du Venezuela et la négociation de celle de l'Équateur. Le Marché commun sud-américain s'ouvre ainsi aux trois pays du sous-continent qui forment, avec cinq autres d'Amérique centrale et des Caraïbes, le bloc de la gauche radicale dénommé ALBA (Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique).

La Bolivie nationalise le réseau électrique géré par l'espagnol REE
LA PAZ, mardi 1er mai 2012 (AFP) - Le président bolivien, Evo Morales, confronté à des revendications sociales croissantes, a nationalisé mardi l'entreprise à capitaux espagnols gestionnaire des deux-tiers du réseau électrique du pays, deux semaines après que l'Argentine a exproprié Repsol de sa filiale YPF.

Bolivie : Evo Morales annule le projet de route contesté par les Indiens
LA PAZ, vendredi 21 octobre 2011 - Le président bolivien Evo Morales a annoncé vendredi qu'il annulait la construction du tronçon de route qui devait traverser le parc naturel de Tipnis et avait provoqué la colère de milliers d'Indiens amazoniens, arrivés mercredi à La Paz après deux mois de marche.

Bolivie : La Paz ovationne les Indiens qu'Evo Morales blâmait
LA PAZ, jeudi 20 octobre 2011 (LatinReporters.com) - Des dizaines de milliers d'habitants de La Paz ont accueilli en triomphe, le 19 octobre, plus de mille Indiens de la Bolivie amazonienne au terme de leur marche de 66 jours contre un projet de route traversant leur territoire, le Tipnis. Faisant pâlir l'auréole du président Evo Morales, l'affaire du Tipnis a probablement contribué à son premier revers électoral, le 16 octobre, lors de l'élection au suffrage universel des principaux magistrats boliviens.

Bolivie: la marche indienne sur La Paz reprend. Evo Morales défié
LA PAZ, dimanche 2 octobre 2011 (LatinReporters.com) - Défiant le président Evo Morales, un millier d'Indiens amazoniens de la réserve écologique du Tipnis ont repris en Bolivie, samedi 1er octobre, leur marche sur La Paz pour réclamer l'annulation d'un projet de route traversant leur territoire. Six jours plus tôt, des centaines de policiers les avaient dispersés violemment, soulevant une indignation nationale qui a fait de cette marche un événement politique majeur.

Bolivie - Evo Morales recule : projet routier du Tipnis suspendu
LA PAZ, mardi 27 septembre 2011 (LatinReporters.com) - Reculant face au tollé soulevé dans le pays par la dure répression policière, dimanche, de marcheurs indigènes amazoniens opposés à un projet de route traversant leur territoire, le président de la Bolivie, l'Amérindien de gauche Evo Morales, a proclamé lundi soir à La Paz la "suspension" de ce projet. Il a aussi "répudié" la violence "impardonnable" de sa police et annoncé une commission d'enquête sur les événements.

 Bolivie - La colère indienne fait plier Evo Morales : hausse des carburants annulée
LA PAZ, dimanche 2 janvier 2011 (LatinReporters.com) - La colère sociale, notamment dans les communautés indiennes, bases de son pouvoir, l'a contraint à reculer. Se prévalant de "gouverner en obéissant au peuple", le président de la Bolivie, l'Amérindien et socialiste radical Evo Morales, annonçait peu avant le nouvel an l'annulation de la hausse spectaculaire des carburants, jusqu'à 82%, décrétée 5 jours plus tôt.

Le Nobel de littérature Vargas Llosa fustige Venezuela, Cuba, Bolivie et Nicaragua
STOCKHOLM, mercredi 8 décembre 2010 (LatinReporters.com) - Appelant à la solidarité avec "ceux qui, comme les Dames en Blanc de Cuba, les résistants du Venezuela, ou Aung San Suu Kyi et Liu Xiaobo, affrontent courageusement les dictatures dont ils pâtissent", le lauréat du Prix Nobel 2010 de littérature, l'écrivain hispano-péruvien Mario Vargas Llosa, a déploré que les gouvernements démocratiques "se montrent souvent bienveillants, non envers eux mais envers leurs bourreaux." Qualifiés de "pseudo-démocraties populistes et grotesques", la Bolivie et le Nicaragua n'ont pas été épargnés.

 Bolivie / Coup de genou d'Evo Morales: "esprit totalitaire" dit l'opposition
LA PAZ, mercredi 6 octobre 2010 (LatinReporters.com) - Pour son coup de genou délibéré aux testicules d'un footballeur et politicien de l'équipe adverse, le 3 octobre à La Paz lors d'un match "amical", le président bolivien Evo Morales est qualifié de "totalitaire" et "abusif" par ses opposants. La vidéo de cette agression surprenante a fait le tour du monde.

Bolivie: les incendies ravagent la Terre mère d'Evo Morales
LA PAZ, lundi 23 août 2010 (LatinReporters.com) - Les fumées d'incendies provoqués par des brûlis agricoles couvrent huit des neuf départements de la Bolivie a indiqué dimanche le Service national de météorologie. Au moins 25.000 foyers d'incendies ont été recensés depuis deux mois et environ 1,5 million d'hectares ont brûlé, selon l'Autorité des forêts et des terres. Une photo satellite de la NASA illustre ce diagnostic catastrophique pour la "Terre mère" du président Evo Morales.

Bolivie: le chaman qui sacra Evo Morales arrêté pour narcotrafic
LA PAZ, vendredi 30 juillet 2010 (LatinReporters.com) - "Nul au gouvernement ne va le protéger" déclarait le 29 juillet à La Paz le vice-président bolivien Alvaro Garcia après l'arrestation, deux jours plus tôt en possession de 240 kg de cocaïne, du chaman Valentin Mejillones Akharapi. Ce grand prêtre de l'ethnie aymara sacra "chef suprême des Indiens" des Andes le socialiste radical Evo Morales, premier président amérindien de la Bolivie.

Menace de boycott du sommet Union européenne - Amérique latine et Caraïbes
MADRID, jeudi 6 mai 2010 (LatinReporters.com) - Reflétant la position d'au moins une douzaine de pays d'Amérique latine, le Brésil, le Venezuela, la Bolivie et l'Equateur ont explicitement menacé de boycotter le VIe sommet Union européenne - Amérique latine et Caraïbes (UE-ALC), prévu du 17 au 19 mai à Madrid. La menace vise à empêcher la présence au sommet du président "illégitime" du Honduras, Porfirio Lobo. Il a été invité par l'Espagne, présidente en exercice de l'UE.

Hugo Chavez, Evo Morales et Juan Antonio Samaranch : grandioses
MADRID, vendredi 23 avril 2010 (LatinReporters.com) - Grandiose actualité ibéro-américaine... Au bicentenaire de l'indépendance du Venezuela, Hugo Chavez offre un choix démocratique entre "la patrie socialiste ou la mort". En Bolivie, apport scientifique décisif d'Evo Morales sur le poulet, les gays et les chauves à la Conférence des peuples sur le changement climatique. Et en Espagne, ultime saut olympique, à 89 ans vers l'au-delà, de Juan Antonio Samaranch.

Bolivie: Evo Morales gagne encore, mais l'opposition résiste aux élections régionales et municipales
LA PAZ, mardi 6 avril 2010 (LatinReporters.com) - Le MAS (Mouvement vers le socialisme) du président Evo Morales a gagné le 4 avril les élections régionales et municipales en Bolivie, mais sans remporter le triomphe écrasant qu'il escomptait. Les plus riches départements, qui couvrent la moitié orientale du pays, demeurent aux mains de l'opposition. En outre, sept des dix villes les plus importantes, dont La Paz, échappent au contrôle du MAS gouvernemental.

Bolivie-élections: l'Union européenne dénonce les abus du pouvoir
LA PAZ, mercredi 9 décembre 2009 (LatinReporters.com) - "Prolifération de propagande institutionnelle clairement pro-officialiste", "accumulation d'enquêtes judiciaires en pleine campagne électorale" contre l'opposition, "utilisation de ressources publiques" et de "la radio et télévision d'Etat" au service des "candidats du pouvoir" ... Ces entorses à la démocratie, "dans un contexte de fragilité du système de contrôle judiciaire et constitutionnel", sont dénoncées par la mission d'observation de l'Union européenne (UE) après les élections présidentielle et législatives remportées le 6 décembre en Bolivie par Evo Morales.

Bolivie : réélu président, Evo Morales dit avoir la majorité des deux tiers au Parlement
LA PAZ, lundi 7 décembre 2009 (LatinReporters.com)

Bolivie-élections: Evo Morales vise la majorité des deux tiers, clé du pouvoir absolu
LA PAZ, samedi 5 décembre 2009 (LatinReporters.com) - Au-delà de sa réélection, considérée comme certaine dès le premier tour, le président bolivien Evo Morales veut s'imposer sur le score écrasant, dit-il, de 70% des suffrages à l'élection présidentielle et aux législatives du 6 décembre. Il surpasserait ainsi ce qui est à ses yeux le véritable enjeu du scrutin : la majorité des deux tiers pour son Mouvement vers le socialisme (MAS) dans les deux chambres d'un Parlement rebaptisé Assemblée législative plurinationale. Le pouvoir présidentiel deviendrait alors démocratiquement absolu.

Hugo Chavez et populisme réélectionniste en Amérique latine (notamment en Bolivie)
BUENOS AIRES, mardi 17 février 2009 (LatinReporters.com) - Le présidentialisme est à nouveau en question en Amérique latine. Dans les années 80, on disait que les présidents étaient faibles, des proies faciles de coups d'Etat, et qu'il fallait donc adopter le régime parlementaire pour renforcer la gouvernabilité. De nos jours, par contre, on accuse les présidents de puissance excessive, d'être des impérialistes du pouvoir. Le 15 février, le président Hugo Chavez a franchi au Venezuela la frontière la plus polémique de l'impérialisme présidentiel, celle de la réélection indéfinie.

Bolivie : l'essentiel de la Constitution "plurinationale" d'Evo Morales (adoptée par 60% de oui)
LA PAZ, lundi 26 janvier 2009 (LatinReporters.com) - La "libre détermination" dans le cadre d'un "Etat unitaire plurinational", avec compétences tant politiques que territoriales, administratives et judiciaires, est reconnue en Bolivie aux "peuples indigènes" par la nouvelle Constitution qu'Evo Morales, premier président amérindien du pays, a fait approuver au référendum du 25 janvier. Sur le plan économique, la nouvelle Charte fondamentale instaure le rôle dominant de l'Etat, dans le fil des réformes adoptées dans d'autres pays, tels le Venezuela et l'Equateur, relevant comme la Bolivie de la gauche dite radicale. Selon les sondages à la sortie des urnes, le oui a recueilli 60% des suffrages, mais les 40% restants permettent au non de l'emporter dans 4 des 9 départements. La Bolivie reste divisée.

Obama président des Etats-Unis: discours d'investiture et réactions (Amérique latine et Espagne)
MADRID, jeudi 22 janvier 2009 (LatinReporters.com) - A l'exception notable du Venezuela officiel de Hugo Chavez, les présidents et gouvernements d'Amérique latine saluent avec optimisme, ainsi que l'Espagne, le discours d'investiture prononcé le 20 janvier à Washington devant quelque deux millions de personnes par le premier président noir des Etats-Unis, Barack Obama, sur l'honnêteté duquel Fidel Castro dit n'avoir "aucun doute". (Dans l'article, accès à la vidéo et au texte intégral du discours d'investiture et réactions dans des pays significatifs gouvernés par la gauche: Cuba, Venezuela, Bolivie, Argentine, Brésil et Espagne).

Amérique latine 2009: élections dans 10 pays et Obama au Sommet des Amériques
MADRID, dimanche 11 janvier 2009 (LatinReporters.com) - Le Chili, si symbolique, va-t-il virer à droite comme le suggèrent les sondages? En revanche, au Salvador, les urnes porteront-elles au pouvoir l'ancienne guérilla d'extrême gauche du FMLN? Les Vénézuéliens octroieront-ils à Hugo Chavez le droit de briguer indéfiniment la présidence? Et en Bolivie, l'Amérindien Evo Morales sera-t-il réélu et sa Constitution indigéniste plébiscitée? Ces questions dominent les 2 référendums, 7 élections présidentielles et 9 législatives qui se succéderont en 2009 dans 10 pays d'Amérique latine: Salvador, Bolivie, Venezuela, Equateur, Panama, Mexique, Uruguay, Argentine, Honduras et Chili.

Etats-Unis / Obama élu président: 1er discours et réactions (Espagne et Amérique latine)
MADRID, mercredi 5 novembre 2008 (LatinReporters.com) - "S'il y a quelqu'un qui doutait encore que l'Amérique soit un endroit où tout est possible, ... qui doutait encore du pouvoir de notre démocratie, votre réponse lui est donnée ce soir". Cette phrase ouvrait le discours de la victoire prononcé à Chicago par le sénateur démocrate Barack Obama au soir de son triomphe historique à l'élection présidentielle américaine du 4 novembre. Premier noir élu président des Etats-Unis, il clame que "le changement est arrivé en Amérique". LatinReporters facilite l'accès à la vidéo et au texte du discours d'Obama à Chicago et nous résumons les réactions officielles en Amérique latine (y compris la Bolivie) et en Espagne.

Bolivie: bases de l'accord sur la Constitution d'Evo Morales, avec référendum le 25 janvier 2009
LA PAZ, jeudi 23 octobre 2008 (LatinReporters.com) - Parmi une centaine d'amendements au projet de nouvelle Constitution de la Bolivie, qui sera soumis à référendum le 25 janvier 2009, ceux concernant la réélection présidentielle et la terre, en particulier les latifundia, sont des points clés de l'accord qui a permis au président amérindien Evo Morales, socialiste radical allié du Vénézuélien Hugo Chavez, de promulguer le 21 octobre la loi convoquant le référendum. Des milliers de partisans du président réclamaient cette convocation aux portes même du Parlement à La Paz.

Bolivie / crise - Lula endigue Chavez: l'Unasur soutient Morales, mais le prie de dialoguer
SANTIAGO DU CHILI, mardi 16 septembre 2008 (LatinReporters.com) - Dédié à la crise en Bolivie, le sommet extraordinaire de l'Union des nations sud-américaines (Unasur) s'est conclu à Santiago du Chili par un net appui politique au président socialiste bolivien Evo Morales, prié cependant de dialoguer avec ses adversaires. L'influence modératrice du président du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva, a endigué le radicalisme de son homologue vénézuélien Hugo Chavez. La déclaration finale ne condamne pas Washington. Mais que les 12 pays d'Amérique du Sud aient pu débattre entre eux sans asseoir les Etats-Unis à leur table est considéré comme un succès.

Près de 30 morts en Bolivie: Chavez réitère sa menace militaire contre les adversaires d'Evo Morales
LA PAZ, dimanche 14 septembre 2008 (LatinReporters.com) - Le gouvernement bolivien élève à "près de trente" les morts dans le département de Pando (nord) lors d'affrontements entre autonomistes régionaux et partisans du président socialiste amérindien Evo Morales. Son allié Hugo Chavez, président du Venezuela, réitère sa menace d'intervenir militairement en Bolivie. Cette crise débouche sur un sommet extraordinaire de l'Union des nations sud-américaines (Unasur), ce 15 septembre à Santiago du Chili.

Etats-Unis, Venezuela, Bolivie : Dieu nous garde des Amériques!
Vendredi 12 septembre 2008 (LatinReporters.com)- Guerre mondiale pour la Géorgie? Pas impossible prédit Sarah Palin. Hugo Chavez, lui, menace d'ouvrir un "nouveau Vietnam" en Bolivie. Et pourquoi des bombardiers stratégiques russes au Venezuela? Avertissement à Washington répond le même Chavez. Le tout sur fond de supposés complots putschistes et d'expulsions d'ambassadeurs... Que Dieu, s'il existe, nous garde des Amériques, du Nord et du Sud!

Bolivie: Evo Morales reste président d'un pays plus divisé encore par le référendum révocatoire
LA PAZ, lundi 11 août 2008 (LatinReporters.com) - Le président socialiste de la Bolivie, l'Amérindien Evo Morales, a été confirmé le 10 août à la présidence du pays lors du référendum dit révocatoire par lequel il mettait en jeu son mandat. Mais les préfets [gouverneurs élus; ndlr] de l'est bolivien sont aussi sortis victorieux du même référendum et ils ont aussitôt confirmé l'approfondissement d'autonomies régionales rejetées par le pouvoir central. La division de la Bolivie que les urnes étaient censées conjurer semble au contraire s'accentuer.

Chaos en Bolivie: Chavez annule sa visite à Evo Morales avant le référendum révocatoire
LA PAZ, mercredi 6 août 2008 (LatinReporters.com) - Le président du Venezuela, Hugo Chavez, et la présidente de l'Argentine, Cristina Fernandez de Kirchner, ont annulé la visite qu'ils devaient effectuer ensemble le 5 août en Bolivie. Le pays est menacé de chaos avant le référendum révocatoire du 10 août lors duquel le chef de l'Etat bolivien, Evo Morales, jouera son maintien à la présidence. Deux mineurs ont été tués et des dizaines d'autres blessés lors d'affrontements avec la police.

Bolivie-Venezuela: Evo, aspirant kamikaze dans les hélicos d'Hugo
LA PAZ, jeudi 24 juillet 2008 (LatinReporters.com) - "Hugo m'envoie ses hélicos, mais alors, lui, pourquoi va-t-il à vélo?" se demande peut-être le président bolivien Evo Morales après le nouveau crash, le second en 13 mois, de l'un des 4 hélicoptères mis à sa disposition par son amigo bolivarien du Venezuela, le président Hugo Chavez.

Bolivie : le président Evo Morales face au référendum révocatoire
LA PAZ, 11 mai 2008 (LatinReporters.com) - Les observateurs fixent à août ou septembre 2008 la date du référendum dit révocatoire en Bolivie. L'occasion pour les Boliviens de dire oui, tu restes, ou non, fais tes valises, à leur président amérindien de gauche Evo Morales. Son allié vénézuélien Hugo Chavez avait survécu en 2004 à cette version sud-américaine de la roulette russe.

Bolivie: Santa Cruz plébiscite une autonomie qu'Evo Morales juge illégale
SANTA CRUZ, lundi 5 mai 2008 (LatinReporters.com) - Le statut d'autonomie du département de Santa Cruz, poumon économique de la Bolivie, a été plébiscité dimanche 4 mai par plus de 80% des votants selon Ruben Costas, préfet élu de cette riche région orientale. A La Paz, le président bolivien Evo Morales conteste ce résultat d'un référendum qu'il juge "illégal et séparatiste". Trois autres des neuf départements boliviens préparent à leur tour pour juin un référendum autonomiste.

Bolivie : Evo Morales verse une Rente Dignité aux plus de 60 ans
LA PAZ, jeudi 31 janvier 2008 - A la seule condition de résider dans leur pays, tous les Boliviens et Boliviennes de plus de 60 ans ont désormais droit à une rente viagère de vieillesse appelée Rente Dignité. L'entrée en vigueur, le 1er février, de cette mesure sociale emblématique du président socialiste Evo Morales ne réduit pas les tensions entre la Bolivie andine, essentiellement amérindienne, et la Bolivie orientale riche en hydrocarbures.

Bolivie : la Constitution d'Evo Morales naît "dans une caserne, sous les fusils et maculée de sang"
LA PAZ, lundi 26 novembre 2007 (LatinReporters.com) - Dans un climat insurrectionnel reflété par 3 morts et plus de 130 blessés, le texte global d'une nouvelle Constitution, qu'il faut encore débattre article par article avant ratification par référendum, a été approuvé samedi soir à Sucre par les seuls partisans du président amérindien Evo Morales. Ils délibéraient dans une caserne que des soldats et policiers en armes protégeaient contre des milliers de manifestants.

ONU : Déclaration sur les droits des peuples autochtones approuvée
NEW YORK, vendredi 14 septembre 2007 (LatinReporters.com) - Premier instrument universel en la matière, quoique non contraignant, la Déclaration sur les droits des peuples autochtones a été adoptée le 13 septembre à New York par l'Assemblée générale des Nations Unies (ONU) après 20 ans de négociations et malgré l'opposition des Etats-Unis, du Canada, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande. La Déclaration affirme les droits à réparation et à l'autodétermination pour les 370 millions d'autochtones dans le monde. La Bolivie veut saluer l'événement par une "grande fête mondiale".

Communauté andine et UE négocieront l'association: Chavez freiné?
TARIJA (BOLIVIE), vendredi 15 juin 2007 (LatinReporters.com) - L'Union européenne (UE) et les chefs d'Etat des quatre pays -Bolivie, Pérou, Equateur, Colombie- de la Communauté andine des nations (CAN) ont annoncé solennellement le 14 juin à Tarija, ville du sud bolivien, "le lancement" de la négociation d'un Accord d'association. Un frein à l'influence du Venezuela d'Hugo Chavez?

Bolivie - Chavez juge peu utile le sommet sud-américain, divisé sur les modalités d'union
COCHABAMBA, dimanche 10 décembre 2006 (LatinReporters.com) - L'intégration politico-économique des douze pays de l'Amérique du Sud est un objectif applaudi, mais les dissensions sur les moyens d'y parvenir et les critiques émises par le président vénézuélien Hugo Chavez ont marqué le 2e sommet de la Communauté sud-américaine des nations (CSN), les 8 et 9 décembre à Cochabamba (Bolivie).

Bolivie - Guerre de l'étain: 16 mineurs tués, 81 blessés et Evo Morales parle de "conspiration"
LA PAZ, dimanche 8 octobre 2006 (LatinReporters.com) - Des combats à la dynamite, au fusil et à coups de pelle ont fait jeudi et vendredi en Bolivie 16 morts et 81 blessés lors d'affrontements entre mineurs pour le contrôle de la mine d'étain de Huanuni, la plus importante d'Amérique du Sud. Critiqué et parlant de "conspiration", le président Evo Morales a destitué et remplacé son ministre des Mines.



Bolivie   1   2   3
VOIR AUSSI
Bolivie  1   2   3
MÉDIAS BOLIVIENS
NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • Pilar Valero directora adjunta
  • Publicité

  •   ACCUEIL  
    |
      POLITIQUE  
    |
      ECONOMIE  
    |
      SOCIETE  
    | |
      FLASHS  
    |
      TITRES  

    LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne