Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  | Forum 
Google
 
Web LatinReporters.com
Bolivie: l'armée en "alerte maximale" et prête à "défendre la démocratie"

L'état-major bolivien devant les médias - Photo Erbol
LA PAZ, jeudi 9 juin 2005 (LatinReporters.com) - En kaki de combat, se disant "en alerte maximale" et prêts à intervenir "si nécessaire" pour "préserver l'intégrité et la souveraineté nationale, la loi et la démocratie", les chefs de l'armée bolivienne ont appelé jeudi à la Paz, devant la presse, "tous les acteurs de la crise actuelle" à une "trêve politico-sociale pour éviter le suicide national".

Depuis plus de trois semaines, la Bolivie est paralysée par des dizaines de barrages routiers et par des manifestations convoquées par des leaders indiens et par divers syndicats et organisations sociales. Ils réclament la nationalisation des ressources énergétiques (gaz naturel et pétrole) et la convocation d'une Assemblée constituante pour refonder une Constitution peu généreuse envers les populations de souche autochtone. Ils exigent aussi le gel du processus d'autonomie des riches départements orientaux.

Le président Carlos Mesa a présenté sa démission lundi. Réuni jeudi à Sucre, la capitale constitutionnelle, le Congrès national (Parlement) devait se prononcer sur cette démission et tenter d'assurer une difficile et polémique succession à la présidence de la République. Tant les manifestants que Carlos Mesa et l'Eglise estiment nécessaires des élections anticipées.

Le commandant en chef de l'armée, Luis Aranda Granados, a affirmé à La Paz devant les médias que les militaires se considèrent comme "les superviseurs du processus" d'apaisement et comme "l'ultime bastion de la patrie".

Il a averti que les forces armées interviendront contre toute menace de division du pays et contre toute rupture du système constitutionnel. Il a aussi invité les parlementaires "à interpréter le sentiment du peuple bolivien".

Les observateurs en déduisent que l'armée comprend et respecte les manifestants, ce qui est en soi une révolution, compte tenu des quelque 80 morts et 400 blessés lors de manifestations similaires en octobre 2003. Mais l'armée avertit protestataires et parlementaires que les limites à ne pas franchir sont celles de la Constitution.

Dans un communiqué, les chefs militaires estiment que "la succession constitutionnelle [à la présidence de la République] doit s'effectuer dans un cadre de réflexion profonde et nous exhortons les membres du Congrès national et les secteurs mobilisés à écouter tous les acteurs qui font entendre leur voix afin d'éviter l'affrontement entre Boliviens".

Le communiqué semble lui aussi se faire l'écho des secteurs protestataires en affirmant que "la société exige une profonde transformation du système politique" pour fonder "une nouvelle Bolivie" dans laquelle il serait possible "de participer au processus de développement de manière transparente".

Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum


ARTICLES ET DOSSIERS LIÉS
 Bolivie - Nouvelle démission du président Mesa: vers un putsch civil?
 Bolivie: Carlos Mesa renforcé après le rejet de sa démission par le Parlement
 Bolivie: le président Carlos Mesa renforcé par sa démission... révocable
 Bolivie: autonomie contestée de Santa Cruz proclamée par une marée humaine
 Bolivie - référendum sur le gaz : victoire conditionnelle du président Mesa
 Dossier Bolivie
 Tous les titres


VOIR AUSSI
Bolivie - Nouvelle démission du président Mesa: vers un putsch civil?

Bolivie: Carlos Mesa, président renforcé après le rejet de sa démission par le Parlement

Bolivie: autonomie contestée de Santa Cruz proclamée par une marée humaine

Dossier Bolivie
REPRODUCTION
© LatinReporters.com

Le texte de cet article peut être reproduit à 2 conditions:

1 Attribution claire à LatinReporters.com

2 Lien actif sur le mot LatinReporters.com
PAYS
  • Argentine
  • Bolivie
  • Brésil
  • Chili
  • Colombie
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Equateur
  • Espagne
  • Guatemala
  • Haïti
  • Honduras
  • Mexique
  • Nicaragua
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Porto Rico
  • R.dominicaine
  • Salvador
  • Uruguay
  • Venezuela
  • NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (00 34) 917 155 469
  • (00 34) 610 686 761
  • Publicité - Références
  • SERVICE RADIO
    Nous fournissons aux radios des billets audios sous la signature et l'angle souhaités.

      Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   |  Titres   | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Le texte de cet article peut être reproduit s'il est clairement attribué à LatinReporters.com
    avec lien actif sur le mot LatinReporters.com