Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  | Forum 
Google
 
Web LatinReporters.com
La guérilla veut échanger trois otages américains
Colombie: les FARC proposent le dialogue aux Etats-Unis

Raul Reyes, porte-parole et n║2 de l'Útat-major des FARC
Photo FARC-EP
Les 3 otages américains revêtus de l'uniforme des FARC
Photo ANNCOL
BOGOTA, lundi 27 juin 2005 (LatinReporters.com) - La guérilla marxiste colombienne des FARC se déclare disposée à dialoguer avec les Etats-Unis à propos de la paix et de "tous les thèmes" d'intérêt commun, y compris l'échange de prisonniers. Comme la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, trois Américains sont séquestrés par les FARC.

Cette proposition est lancée par Raul Reyes, porte-parole et numéro deux de l'état major central des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie) en réponse à un questionnaire que lui a adressé le programme Noticias Uno de la télévision colombienne.

Raul Reyes conditionne le dialogue à une acceptation publique que les Etats-Unis devraient exprimer dans le principal quotidien colombien, El Tiempo.

"Les FARC ont fait savoir au gouvernement des Etats-Unis, au département d'Etat, qu'elles sont disposées à ouvrir des conversations avec eux, pour autant qu'ils fassent savoir publiquement dans le journal El Tiempo qu'ils ont l'intention de dialoguer avec les FARC" affirme textuellement Raul Reyes.

Il précise que cet éventuel dialogue pourrait porter non seulement sur les séquestrés, mais aussi sur "tous les thèmes qu'ils [les Etats-Unis] voudraient aborder et qui nous intéressent également".

Plus concrètement, les FARC proposent l'échange de leurs trois prisonniers américains contre deux chefs de la guérilla, "Simon Trinidad" (nom de guerre de Juvenal Ricardo Palmera) et "Sonia" (Omaira Rojas Cabrera), extradés récemment par le gouvernement colombien vers les Etats-Unis, où la justice les accuse notamment de trafic de drogue.

Les trois otages américains sont Thomas Howe, Marc Gonsalves et Keith Stannsen. (De gauche à droite, ci-dessus, sur la seule photo -de mauvaise qualité- disponible).

L'appel lancé par les FARC à Washington ne porte donc pas sur "l'échange humanitaire" proposé depuis longtemps par les FARC au président colombien Alvaro Uribe, à savoir la libération de 63 otages sélectionnés par la guérilla -59 politiciens (dont Ingrid Betancourt), militaires et policiers colombiens, trois Américains et un Allemand- contre tous les guérilleros, plusieurs centaines, actuellement emprisonnés en Colombie, plus Simon Trinidad et Sonia, extradés et détenus aux Etats-Unis.

Parmi les séquestrés aux mains de la guérilla, seuls semblent directement concernés par la proposition de Raul Reyes les trois Américains dont l'avion s'était écrasé dans le sud colombien alors qu'ils effectuaient une mission d'apparence civile, mais relevant, selon les FARC, de l'aide militaire octroyée par les Etats-Unis à la Colombie.

Raul Reyes affirme néanmoins que "tous les prisonniers" de la guérilla "sont en bonne santé" et seraient "frustrés par le manque total de considération de leur président [Alvaro Uribe], qui ne s'intéresse pas à l'échange humanitaire, cherchant seulement à les récupérer [les séquestrés] par la force".

Le porte-parole des FARC approuve par ailleurs la proposition de Yolanda Pulecio, mère d'Ingrid Betancourt, de nommer un commissaire à la Paix chargé spécialement de l'échange humanitaire.

Les observateurs estiment que le dialogue offert par les FARC à Washington a très peu de chances de se concrétiser. Principal allié des Etats-Unis en Amérique latine, l'actuel gouvernement colombien dépend entièrement, pour affronter la guérilla, d'une aide militaire américaine massive. Washington considère les FARC comme une organisation terroriste, à combattre dans le cadre de la guerre antiterroriste mondiale que prétendent mener les Etats-Unis.

Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum



ARTICLES ET DOSSIERS LIÉS
 Colombie-Betancourt: la guérilla des FARC durcit ses exigences
 Ingrid Betancourt: contacts directs de la France avec la guérilla des FARC
 Dossier Ingrid Betancourt
 Dossier Colombie
 Tous les titres


VOIR AUSSI
Dossier Ingrid Betancourt

Dossier Colombie
REPRODUCTION
© LatinReporters.com

Le texte de cet article peut être reproduit à 2 conditions:

1║ Attribution claire à LatinReporters.com

2║ Lien actif sur le mot LatinReporters.com
PAYS
  • Argentine
  • Bolivie
  • Brésil
  • Chili
  • Colombie
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Equateur
  • Espagne
  • Guatemala
  • Haïti
  • Honduras
  • Mexique
  • Nicaragua
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Porto Rico
  • R.dominicaine
  • Salvador
  • Uruguay
  • Venezuela
  • DOSSIERS
  • Tous les titres
  • Pays basque-ETA
  • Europe-Amér. latine
  • Espagne-UE
  • Gibraltar
  • Letizia-prince Felipe
  • Irak
  • Droits de l'homme
  • Ingrid Betancourt
  • Terrorisme international
  • Globalisation
  • Immigration
  • Peuples autochtones
  • Dollarisation
  • Drogue
  • NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (00 34) 917 155 469
  • (00 34) 610 686 761
  • Publicité - Références
  • SERVICE RADIO
    Nous fournissons aux radios des billets audios sous la signature et l'angle souhaités.

      Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   |  Titres   | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Le texte de cet article peut être reproduit s'il est clairement attribué à LatinReporters.com
    avec lien actif sur le mot LatinReporters.com