Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  | Forum 
Google
 
Web LatinReporters.com
Attentats de Madrid, un an après: sommet "Démocratie, Terrorisme et Sécurité"

L'un des 4 trains éventrés par les bombes islamistes le 11 mars 2004
Archives LatinReporters.com/TVE
MADRID, jeudi 3 mars 2005 (LatinReporters.com) - Le sommet "Démocratie, Terrorisme et Sécurité" doit définir, du 8 au 11 mars à Madrid, une stratégie mondiale pour combattre le terrorisme par des moyens démocratiques. Le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, et près de 60 chefs et ex-chefs d'Etat et de gouvernement participeront à ce sommet inscrit dans une semaine d'hommages aux 191 morts et 1.900 blessés des attentats islamistes de Madrid du 11 mars 2004.

La stratégie définie apparaîtra nécessairement comme une alternative à l'interventionnisme musclé des Etats-Unis contre le terrorisme, quoique les promoteurs du sommet évitent de le présenter explicitement de cette façon. Non précisé jusqu'à présent, le niveau de la représentation de l'administration Bush à ce sommet reflétera le degré d'importance que lui confère Washington.

La présence du président français Jacques Chirac et celle du chancelier allemand Gerhard Schröder et du Premier ministre britannique Tony Blair ne sont pas exclues, mais ne sont toujours pas confirmées.

Le Conseil de sécurité des Nations unies sera invité à endosser les principes et moyens définis dans la capitale espagnole, indiquait le 1er mars à New York Kim Campbell, ex-Première ministre du Canada et secrétaire générale du Club de Madrid, organisateur du sommet "Démocratie, Terrorisme et Sécurité".

Kofi Annan dévoilera sa stratégie antiterroriste

Kim Campbell a confirmé que le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, dévoilera à Madrid une stratégie antiterroriste basée sur les recommandations d'experts qui ont évalué les menaces actuelles contre la paix et la sécurité internationale. Le 13 février dernier à Munich, Kofi Annan annonçait qu'il pourrait aussi présenter au sommet de Madrid un plan de réformes des Nations unies.

Cinquante-cinq ex-chefs d'Etat et de gouvernement de tous les continents sont membres du Club de Madrid, qui a organisé le sommet. Le Club de Madrid se définit comme une "association indépendante et non partisane, dédiée au renforcement de la démocratie dans le monde".

Des représentants de familles de victimes d'attentats terroristes, le roi d'Espagne Juan Carlos, le président du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero, de hautes personnalités de la Commission européenne, de l'OTAN, d'Interpol, d'Europol et de 15 autres organismes internationaux, ainsi que des dizaines d'experts sont également attendus au sommet de Madrid. Il réunira plus de 200 participants.

Selon la documentation diffusée par ses promoteurs, "le sommet se basera sur l'idée que la démocratie est non seulement l'unique manière légitime de combattre le terrorisme, mais aussi l'unique manière effective de le faire. La liberté ne peut être sauvée que par la liberté et la lutte contre le terrorisme ne peut être couronnée de succès que sous l'empire de la loi".

Les principes qui devront guider une réponse démocratique au terrorisme et les mesures pratiques recommandées pour le combattre efficacement constitueront "L'Agenda de Madrid", nom du document final qu'adoptera le sommet "Démocratie, Terrorisme et Sécurité" et qui sera soumis au Conseil de sécurité de l'ONU.

Les cloches de 650 églises sonneront le 11 mars à 7h37

Le 11 mars, premier anniversaire des attentats de Madrid, sera jour de deuil officiel en Espagne. A 7h37 du matin, heure à partir de laquelle dix bombes explosèrent en l'espace de deux minutes dans quatre trains de banlieue le 11 mars 2004, les cloches des 650 églises de Madrid et de sa région sonneront en hommage aux victimes. L'Association des victimes des attentats du 11 mars a protesté contre cette initiative sur laquelle elle n'a pas été consultée.

Le gouvernement a demandé à tous les Espagnols d'observer, le 11 mars à midi, "cinq minutes de silence dans les lieux de travail et d'étude".

Madrid est un lieu plus que symbolique pour accueillir une réflexion mondiale sur la manière de lutter démocratiquement contre le terrorisme. En un peu plus d'une génération, l'Espagne a en effet souffert du terrorisme d'Etat institutionnalisé (dictature franquiste jusqu'en 1975), du terrorisme d'extrême gauche (GRAPO, Groupes de résistance antifasciste du premier octobre), du terrorisme régionaliste-indépendantiste (Basques de l'ETA) et du terrorisme islamiste, sans oublier le terrorisme d'Etat parapolicier (26 assassinats des GAL, Groupes antiterroristes de libération organisés dans les années 1980 sous le gouvernement socialiste de Felipe Gonzalez contre les indépendantistes basques).

L'ETA et les islamistes sont des menaces toujours actuelles. Aucun autre pays européen n'a subi, comme l'Espagne, une épreuve terroriste aussi longue -qui n'est donc pas close aujourd'hui- et aussi diversifiée.

Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum


ARTICLES ET DOSSIERS LIÉS
 Terrorisme international
 Dossier Pays basque-ETA
 Dossier Espagne
 Tous les titres


VOIR AUSSI
  • Terrorisme international
  • Pays basque-ETA
  • Dossier Espagne
  • REPRODUCTION LIBRE
    © LatinReporters.com

    Le texte de cet article peut être reproduit librement, partiellement ou intégralement, à 2 conditions:

    1 Attribution claire à LatinReporters.com

    2 Lien actif vers notre site sur le mot LatinReporters.com
    PAYS
  • Argentine
  • Bolivie
  • Brésil
  • Chili
  • Colombie
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Equateur
  • Espagne
  • Guatemala
  • Haïti
  • Honduras
  • Mexique
  • Nicaragua
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Porto Rico
  • R.dominicaine
  • Salvador
  • Uruguay
  • Venezuela
  • DOSSIERS
  • Tous les titres
  • Pays basque-ETA
  • Europe-Amér. latine
  • Espagne-UE
  • Gibraltar
  • Letizia-prince Felipe
  • Irak
  • Droits de l'homme
  • Ingrid Betancourt
  • Terrorisme international
  • Globalisation
  • Immigration
  • Peuples autochtones
  • Dollarisation
  • Drogue
  • NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (00 34) 917 155 469
  • (00 34) 610 686 761
  • Publicité - Références
  • SERVICE RADIO
    Nous fournissons aux radios des billets audios sous la signature et l'angle souhaités.

      Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   |  Titres   | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Le texte de cet article peut être reproduit librement s'il est clairement attribué à LatinReporters.com avec lien actif vers notre site sur le mot LatinReporters.com