Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  |Communiqués
  
Google
 
Web LatinReporters.com
Moins urgente, la suppression de la loi salique reste d'actualité
Espagne - Sofia est née : 2e enfant des princes Felipe et Letizia, elle est 3e dans la succession à la couronne

MADRID, lundi 30 avril 2007 (LatinReporters.com) - C'est à nouveau une fille. La révision de la Constitution, teintée de loi salique, en résulte moins urgente. Née le 29 avril à Madrid, Sofia de Bourbon, second enfant du prince héritier Felipe et de la princesse Letizia Ortiz, sera infante d'Espagne avec titre d'Altesse royale, à la 3e place dans la succession au trône après son père et sa soeur aînée Leonor.

Le prince Felipe, la princesse Letizia et leur première fille, l'infante Leonor (décembre 2005) - Photo Casa de Su Majestad el Rey - Courtoisie Noël 2005

La seconde grossesse de Letizia Ortiz, ex-journaliste de télévision âgée de 34 ans, était connue depuis septembre 2006. Le 27 novembre, la Maison royale indiquait que l'enfant attendu était une fille. Jamais jusqu'alors le sexe d'un membre de la famille royale espagnole n'avait été annoncé avant sa naissance.

Il s'agissait de refroidir le débat national sur la nécessité et l'urgence d'une révision de l'article 57/1 de la Constitution. Pour la succession au trône d'Espagne, il préfère "l'homme à la femme" dans la même ligne et le même degré. Le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero, président du gouvernement et féministe militant, avait promis dès son investiture, en avril 2004, de jeter aux oubliettes ce vestige de loi salique.

La naissance le 31 octobre 2005 de Leonor, premier enfant des Princes des Asturies Felipe et Letizia, avait créé une forte pression en faveur du respect de cette promesse de révision constitutionnelle, dans la crainte que la naissance postérieure d'un garçon ne prive Leonor du droit d'être un jour reine d'Espagne. La mise au monde de Sofia tempère le débat sans l'éclipser.

Que Felipe et Letizia aient eu deux filles "permet de gagner du temps à l'heure de réviser la Constitution, mais me résout pas le problème de fond... Il faut en finir avec l'anachronisme de la prééminence de l'homme sur la femme dans la ligne de succession" écrit lundi l'éditorialiste du quotidien de centre droit El Mundo. Evoquée aussi par les grandes chaînes de télévision, cette question n'a toutefois pas dominé leurs émissions spéciales dédiées à l'heureux événement.

Tant le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de M. Zapatero que les conservateurs du Parti populaire (PP, opposition) de Mariano Rajoy admettent le bien-fondé d'un amendement de la Constitution pour en extraire le sexisme salique. L'arithmétique parlementaire ne fait donc pas problème.

Néanmoins, toute modification de la Charte suprême touchant la couronne bouleversera le cadre politique. Son approbation à la majorité des deux tiers de chacune des deux Chambres doit en effet obligatoirement être suivie de la convocation d'élections législatives. Les nouveaux députés et sénateurs devraient approuver à leur tour la révision constitutionnelle. Cette dernière, enfin, serait soumise à un référendum national, avec le risque qu'il ne dérive en référendum sur la monarchie dans un pays où des drapeaux républicains flottent à nouveau lorsque la gauche manifeste.

Ce processus sera-t-il couplé aux élections législatives de mars ou avril 2008 qui marqueront la fin de l'actuelle législature? Aucune indication officielle ne permet jusqu'à présent de l'affirmer.

La nouvelle Altesse royale pesait à la naissance 3,31 kg pour une taille de 50 cm. La princesse Letizia se porte bien, malgré une césarienne comme lors de son premier accouchement. Radieux en sortant de la clinique madrilène Ruber Internacional, le prince Felipe a expliqué aux journalistes que le nom Sofia a été choisi pour honorer la reine Sofia, grand-mère de l'illustre bébé et épouse du roi Juan Carlos d'Espagne. Voilà les souverains grands-parents pour la huitième fois.

Le prince héritier a indiqué que des prélèvements de sang du cordon ombilical de la petite Sofia seront conservés à la fois dans un centre public madrilène et dans un centre privé européen pour parer à d'éventuels problèmes de santé de leur fille dans le futur. Après la naissance de Leonor, le couple princier avait été critiqué par plusieurs médias pour avoir choisi à cette fin un centre privé des Etats-Unis.

 version imprimable
Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum


ARTICLES ET DOSSIERS LIÉS
Dossier Letizia Ortiz - Prince Felipe
Dossier Espagne
Dossier Société


VOIR AUSSI
  • Dossier Letizia-Felipe
  • Dossier Espagne
  • Dossier Société
  • Maison royale
  • REPRODUCTION
    Le texte de cet article peut être reproduit à 2 conditions:

    1 Attribution claire à LatinReporters.com

    2 Lien actif sur le mot LatinReporters.com

    L'affichage de ce logo
    serait aussi apprécié
    PAYS
  • Argentine
  • Bolivie
  • Brésil
  • Chili
  • Colombie
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Equateur
  • Espagne
  • Guatemala
  • Haïti
  • Honduras
  • Mexique
  • Nicaragua
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Porto Rico
  • R.dominicaine
  • Salvador
  • Uruguay
  • Venezuela
  • DOSSIERS
  • Tous les titres
  • Pays basque-ETA
  • Europe-Amér. latine
  • Espagne-UE
  • Gibraltar
  • Letizia-prince Felipe
  • Irak
  • Droits de l'homme
  • Ingrid Betancourt
  • Terrorisme international
  • Globalisation
  • Immigration
  • Peuples autochtones
  • Dollarisation
  • Drogue
  • NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (00 34) 917 155 469
  • (00 34) 610 686 761
  • Publicité - Références
  • SERVICE RADIO
    Nous fournissons aux radios des reportages et analyses audio sous l'angle et la signature souhaités.

      Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   | Titres  | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Le texte de cet article peut être reproduit s'il est clairement attribué
    à LatinReporters.com avec lien actif sur le mot LatinReporters.com