Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  | Forum 

 version imprimable
Google
 
Web LatinReporters.com
Colombie - Communautés indigènes en danger avertit le HCR

Enfants indigènes de Colombie
Photo www.derechoshumanos.gov.co
GENÈVE / BOGOTA, mercredi 5 avril 2006 (HCR / LatinReporters.com) - «Nous avons à plusieurs reprises averti que des groupes indigènes parmi les plus anciens et les plus petits du monde étaient menacés non seulement de déplacement, mais aussi d'extinction à cause du conflit colombien», a déclaré mardi à Genève le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), William Spindler.

Après une série de sérieux incidents ces derniers jours, le HCR alerte sur la situation humanitaire des communautés autochtones de Colombie et appelle à une action urgente pour les aider.

«Toutes les communautés indigènes ont d'étroits liens avec la terre de leurs ancêtres dont dépend leur survie culturelle... Dans la région nord-ouest de Choco, plus de 1.700 indigènes Wounaan ont fui leur territoire traditionnel» a indiqué le porte-parole.

«La panique s'est répandue au sein de la communauté Wounaan après qu'un groupe armé irrégulier ait tué deux de leurs chefs en l'espace de 24 heures la semaine dernière» a précisé William Spindler.

Il a relaté que «jeudi, des hommes armés ont fait irruption dans une salle de classe de l'Union Wounaan et ont emmené l'instituteur de l'école, âgé de 37 ans. Celui-ci a été retrouvé mort quelques heures plus tard. Son corps portait des traces de torture. Le jour suivant, le chef de la communauté Wounaan a également été retrouvé mort, après avoir été enlevé par la même bande armée irrégulière. Il était lui aussi instituteur. Il est à craindre que d'autres assassinats suivent, d'autres responsables de la communauté ayant également fait l'objet de menaces».

[NDLR : L'Organisation Nationale Indigène de Colombie, ONIC, a identifié les victimes comme étant Arselio Peñas Guatico y John Jairo Osorio Pisario. L'ONIC affirme que leurs assassins sont des guérilleros des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie; marxistes), qui les accusaient d'être des «informateurs de l'armée».]

Selon William Spindler, «les habitants des communautés de quatre rivières ont fui et quelque 1.100 personnes sont arrivées à Union Wounaan, qui regroupe la plus importante communauté de ce groupe».

Avec les 640 habitants d'Union Wounaan, les déplacés cherchent maintenant à fuir plus loin en amont de la rivière vers la petite ville de Istmina. Lundi soir, un premier groupe de 30 personnes est arrivé à Istmina et ceux encore en Union Wounaan ont peur de venir et d'être attaqués durant leur fuite. Comme ils n'ont pas assez de bateaux pour voyager sur la rivière, ils doivent traverser la jungle.

Des associations indigènes et les autorités locales de la zone appellent à l'aide le gouvernement colombien et la communauté internationale. Le directeur du bureau des Amériques du HCR, qui est en Colombie cette semaine, va se rendre à Istmina pour rencontrer les nouveaux déplacés et les autorités locales.

De l'autre coté du pays, dans le département de Guaviare, au Sud-Est, 77 indigènes de l'ethnie Nukak sont arrivés la semaine dernière dans la ville de San Jose del Guaviare.
 
«Les Nukaks sont un groupe indigène dont les membres sont peu nombreux. Ils étaient inconnus du monde extérieur jusqu'en 1988 et vivaient une existence nomade de chasse et cueillette. Ces dernières années, ils sont devenus la cible des groupes armés irréguliers qui se sont emparés d'une grande partie de leur territoire» a expliqué William Spindler.

«Les 77 personnes qui sont arrivées à San Jose la semaine passée, poursuivait-il, ont marché pendant quatre mois après avoir été forcées de quitter leur territoire ancestral. Leur état de santé semblait médiocre et elles souffrent à l'évidence de malnutrition... Elles reçoivent une aide d'urgence des autorités colombiennes. Cependant leur futur à long terme reste incertain. Il est crucial de trouver une solution qui leur permettra de reprendre leur mode de vie et de préserver leur culture».

Ce nouveau déplacement est le troisième depuis 2003 et porte à plus de 220 le nombre de Nukaks déplacés de force. Selon le HCR, cela signifie que la moitié de la population Nukak, estimée à 500 personnes, a été forcée de quitter son territoire ancestral.

 version imprimable
Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum


ARTICLES ET DOSSIERS LIÉS
Colombie: 3 millions de personnes déplacées en 10 ans
Dossier Colombie
Dossier Ingrid Betancourt
Peuples autochtones
Tous les titres


VOIR AUSSI
  • 3 millions de déplacés
  • Dossier Colombie
  • Dossier Ingrid Betancourt
  • Peuples autochtones
  • REPRODUCTION
    Le texte de cet article peut être reproduit à 2 conditions:

    1 Attribution claire à LatinReporters.com

    2 Lien actif sur le mot LatinReporters.com

    L'affichage de ce logo
    serait aussi apprécié
    PAYS
  • Argentine
  • Bolivie
  • Brésil
  • Chili
  • Colombie
  • Costa Rica
  • Cuba
  • Equateur
  • Espagne
  • Guatemala
  • Haïti
  • Honduras
  • Mexique
  • Nicaragua
  • Panama
  • Paraguay
  • Pérou
  • Porto Rico
  • R.dominicaine
  • Salvador
  • Uruguay
  • Venezuela
  • DOSSIERS
  • Tous les titres
  • Pays basque-ETA
  • Europe-Amér. latine
  • Espagne-UE
  • Gibraltar
  • Letizia-prince Felipe
  • Irak
  • Droits de l'homme
  • Ingrid Betancourt
  • Terrorisme international
  • Globalisation
  • Immigration
  • Peuples autochtones
  • Dollarisation
  • Drogue
  • NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • (00 34) 917 155 469
  • (00 34) 610 686 761
  • Publicité - Références
  • SERVICE RADIO
    Nous fournissons aux radios des billets audios sous la signature et l'angle souhaités.

      Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   |  Titres   | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Le texte de cet article peut être reproduit s'il est clairement attribué
    à LatinReporters.com avec lien actif sur le mot LatinReporters.com