Espagne  (13)
 Accueil  | Politique  | Economie  | Multimédia  | Société  | Pays+dossiers  | Flashs  | Titres  |Communiqués
Espagne-Voiture piégée de l'ETA contre la garde civile: politiquement anodin
MADRID, samedi 22 mars 2008 (LatinReporters.com) - Quelques blessés légers par éclats de verre, importants dégâts matériels et impact politique anodin sur la carapace d'une Espagne qui faisait reculer les nationalismes douze jours plus tôt aux élections législatives... L'attentat à la voiture piégée perpétré le 21 mars par les indépendantistes basques de l'ETA contre la caserne de la garde civile de la petite ville de Calahorra, dans la région septentrionale de La Rioja, n'a été qu'un nouveau et bref sursaut parmi 40 ans de terrorisme séparatiste.

  • Résultats législatives 2008 et 2004
  • Législatives: évolution vote 1977-2008

  • Espagne-législatives: le socialiste Zapatero gagne, la droite progresse, les nationalismes reculent, les communistes s'effondrent
    MADRID, lundi 10 mars 2008 (LatinReporters.com) - L'Espagne sera gouvernée quatre ans de plus par le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de José Luis Rodriguez Zapatero. Vainqueur des élections législatives du 9 mars 2008, il renforce sa majorité relative, mais restera tributaire d'alliances au moins ponctuelles. Le Parti Populaire (PP, droite) de Mariano Rajoy progresse, mais sa 2e place n'en est pas moins une défaite. PSOE et PP totalisent 83,75% des votes et 92% des députés. Cette force sans précédent du bipartisme s'explique par le recul du nationalisme basque et catalan, ainsi que par l'effondrement des communistes.

    Espagne: triomphe des socialistes de Zapatero aux législatives (sondages sortie bureaux de vote)
    MADRID, dimanche 9 mars 2008, 20h30 (LatinReporters.com) - Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) de José Luis Rodriguez Zapatero, actuel président du gouvernement, aurait remporté nettement les élections législatives du 9 mars. Quatre sondages distincts effectués à la sortie des bureaux de vote pour quatre chaînes espagnoles de télévision annoncent tous la victoire socialiste.

    Espagne: l'ETA tue à la veille des législatives. Vote altéré?
    MADRID, samedi 8 mars 2008 (LatinReporters.com) - L'attentat perpétré vendredi à Mondragon par les indépendantistes basques de l'ETA privera-t-il le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero de sa victoire attendue aux élections législatives du dimanche 9 mars? A la veille des législatives de 2004, les attentats islamistes de Madrid ravirent une victoire annoncée au conservateur Mariano Rajoy. C'est à nouveau le duel Zapatero-Rajoy que 35 millions d'électeurs espagnols sont appelés à arbitrer.

    Espagne-élections: Zapatero vainc Rajoy dans les sondages ... souvent contredits par les urnes
    MADRID, mardi 4 mars 2008 (LatinReporters.com) - Le président du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, a fait un grand pas vers le renouvellement de son mandat aux élections législatives espagnoles du 9 mars. A six jours du scrutin, il a nettement remporté, selon les sondages, son second duel télévisé avec Mariano Rajoy, chef de l'opposition de droite et président du Parti Populaire (PP). Néanmoins, en Espagne, les urnes contredisent souvent les prévisions.

    Espagne-élections: duel Zapatero-Rajoy suivi par 13 millions de téléspectateurs
    MADRID, mardi 26 février 2008 (LatinReporters.com) - L'Espagnol moyen ne pourra plus prétendre qu'il ne s'intéresse guère à la politique. A moins de deux semaines des élections législatives du 9 mars, une moyenne de 13 millions de téléspectateurs ont en effet suivi au soir du 25 février le débat opposant le président du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero, au chef de l'opposition et président du Parti Populaire (PP, droite), Mariano Rajoy. Et 22 des 40 millions d'Espagnols ont observé ce duel pendant au moins une minute si l'on en croit les sondages. Il donnent M. Zapatero vainqueur. Curieusement, M. Rajoy n'aurait pas été vaincu.

    Espagne-élections: l'indépendance du Kosovo n'aide pas Zapatero
    MADRID, lundi 18 février 2008 (LatinReporters.com) - A vingt jours des élections législatives espagnoles du 9 mars 2008, la proclamation unilatérale de l'indépendance du Kosovo, applaudie en Espagne par les nationalistes basques, catalans et galiciens, n'aide pas le président du gouvernement socialiste, José Luis Rodriguez Zapatero. Les socialistes, qui tentent de faire oublier leurs vaines négociations avec les indépendantistes basques de l'ETA, sont talonnés dans les sondages par les conservateurs du Parti populaire (PP) de Mariano Rajoy.

    Colombie / otages : les FARC rejettent la médiation de l'Espagne et de l'Eglise
    BOGOTA, jeudi 14 février 2008 (LatinReporters.com) - Non à la médiation de l'Espagne et de l'Eglise, non à la zone de rencontre proposée par cette dernière pour y négocier l'accord humanitaire sur l'échange d'otages contre des guérilleros emprisonnés... Dans son dernier monologue, la guérilla marxiste des FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie) veut surtout être reconnue par la communauté internationale, comme le propose en vain le président vénézuélien Hugo Chavez.

    Espagne - Pays basque: partis amis de l'ETA interdits d'élections à un mois des législatives
    MADRID, samedi 9 février 2008 (LatinReporters.com) - Pour interdit judiciaire, comme en 2004, aucun parti proche des séparatistes basques de l'ETA ne participera aux élections législatives espagnoles du 9 mars 2008.

    Rwanda / Espagne : pour génocide, des généraux servant l'ONU poursuivis par la justice espagnole
    MADRID, jeudi 7 février 2008 (LatinReporters.com) - Parmi les 40 militaires rwandais, dont 11 généraux, que la justice espagnole poursuit pour "génocide", "crimes contre l'humanité" et/ou "terrorisme", plusieurs occupent aujourd'hui un poste diplomatique ou servent l'Organisation des Nations unies (ONU), notamment au Darfour, région de l'ouest du Soudan en rébellion et en proie à une grave crise humanitaire. Sans son immunité, l'actuel président du Rwanda, Paul Kagame, tomberait lui-même sous le coup de la compétence universelle que l'Espagne reconnaît à ses tribunaux pour certains délits graves.

    Espagne - Négociation politique ou non avec l'ETA? (Aznar et Zapatero)
    MADRID, samedi 2 février 2008 (LatinReporters.com)

    Espagne - élections : l'Eglise contre les socialistes de Zapatero
    MADRID, samedi 2 février 2008 (LatinReporters.com) - Sans citer aucun parti ni personnalité politique, l'Eglise espagnole attaque clairement le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, notamment à propos de ses négociations avec les Basques de l'ETA. L'offensive de la Conférence épiscopale est coulée dans une "note" destinée à orienter le choix des électeurs aux législatives du 9 mars prochain. L'appui implicite des évêques au Parti populaire (PP, droite) provoque de multiples réactions.

    Espagne - Le prince héritier Felipe a 40 ans
    MADRID, mercredi 23 janvier 2008 (LatinReporters.com) - A l'occasion du 40e anniversaire du prince héritier d'Espagne, Felipe de Borbón (Bourbon), né le 30 janvier 1968 à Madrid, la Maison royale a diffusé 11 photographies du prince avec son père, le roi Juan Carlos, sa mère, la reine Sofia, son épouse la princesse Letizia et les deux enfants du couple princier, les infantes Leonor et Sofia. LatinReporters publie ces photos en moyenne et haute résolution. La Maison royale en autorise la reproduction moyennant leur attribution à "Casa de Su Majestad el Rey / Borja".

    Espagne-culture populaire: Nicolas Sarkozy, "caganer" vedette des crèches de Noël catalanes
    MADRID, samedi 22 décembre 2007 (LatinReporters.com) - Le fumet de la gloire franchit les Pyrénées. A défaut d'être Saint Nicolas, le président français Sarkozy entre dans les crèches de Noël espagnoles et en particulier de la Catalogne. Parmi Marie, Joseph, le petit Jésus, la vache et l'âne, Nicolas Sarkozy y est le "caganer" - littéralement le "chieur"- international le plus présent.

    1. Roi Juan Carlos d'Espagne, reine Sofia et petits-enfants
    2. Prince Felipe, princesse Letizia et infantes

    MADRID, dimanche 16 décembre 2007 (LatinReporters.com) - Pour Noël 2007, la Maison royale espagnole diffuse deux photos de libre reproduction moyennant leur attribution à la "Casa de Su Majestad el Rey".

    Crise entre l'Espagne du roi Juan Carlos et le Venezuela d'Hugo Chavez: sympathie et légitimité
    MADRID / CARACAS, jeudi 15 novembre 2007 (LatinReporters.com) - Juan Carlos Ier est un souverain sympathique. Mais même dans son pays, l'Espagne, la réflexion sur la légitimité démocratique se glisse dans l'euphorie médiatique soulevée par son "Pourquoi tu ne te tais pas?", lancé lors du 17e sommet ibéro-américain au président Hugo Chavez du Venezuela. Celui-ci a annoncé "la révision profonde des relations politiques, diplomatiques et économiques avec l'Espagne".

    Le roi d'Espagne à Hugo Chavez : "Pourquoi tu ne te tais pas?"
    SANTIAGO / MADRID, lundi 12 novembre 2007 (LatinReporters.com) - "¿Por qué no te callas?" (Pourquoi tu ne te tais pas?)... Des mots qui marqueront longtemps l'Ibéro-Amérique. A la stupeur des chefs d'Etat et de gouvernement des 22 pays hispanophones et lusophones du vieux et du nouveau continent, le roi Juan Carlos d'Espagne les a lancés, le 10 novembre à Santiago du Chili, au visage du bouillant président vénézuélien Hugo Chavez.

    Ceuta-Melilla: Juan Carlos Ier et Zapatero capitalisent un patriotisme facile
    MADRID, jeudi 8 novembre 2007 (LatinReporters.com) - Tant la couronne que le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero tirent profit du patriotisme facile dans lequel a baigné, les 5 et 6 novembre, la première visite du roi Juan Carlos et de la reine Sofia d'Espagne à Ceuta et Melilla, malgré la crise diplomatique avec le Maroc surgie de cette visite.

    Attentats de Madrid - Verdict: "cerveaux" présumés et ETA hors de cause
    MADRID, mercredi 31 octobre 2007 (LatinReporters.com) - Après 3 ans d'instruction, 5 mois de procès et 3 mois de délibération, le verdict du procès des attentats de Madrid du 11 mars 2004 (191 morts et 1.856 blessés), la pire tuerie islamiste depuis celle du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, ne désigne aucun auteur intellectuel. Victimes et droite espagnole se refusent à clore ce dossier tragique. Le gouvernement socialiste de M. Zapatero est par contre satisfait.

    Martyrs et mémoire historique: les deux Espagne se jettent leurs morts à la figure
    MADRID, dimanche 28 octobre 2007 (LatinReporters.com) - Béatification de 498 "martyrs" religieux espagnols le 28 octobre au Vatican et approbation parlementaire attendue, le 31 octobre à Madrid, d'une loi dite de la "mémoire historique": près de trois quarts de siècle après l'écrasement de la IIe République lors de la guerre civile de 1936-1939, les morts des deux camps sont honorés séparément. Ils nourrissent la haine ravivée entre droite et gauche dans l'Espagne du socialiste José Luis Rodriguez Zapatero.

    Raikkonen champion du monde: l'Espagne d'Alonso se rit du "ridicule" de McLaren et Hamilton en F1
    MADRID, lundi 22 octobre 2007 (LatinReporters.com) - A défaut du titre mondial, "Ferrarisé" par l'embusqué finlandais Raikkonen, l'écurie McLaren et son patron britannique Ron Dennis remportent en F1 la médaille 2007 du ridículo, le ridicule... C'est du moins le diagnostic des médias espagnols, heureux qu'Hamilton n'hérite pas de la couronne de son coéquipier Alonso.

    Espagne : Z de Zapatero contre drapeau de Mariano Rajoy
    MADRID, vendredi 19 octobre 2007 (LatinReporters.com) - ModernidaZ au lieu de modernidad (modernité), solidaridaZ plutôt que solidaridad (solidarité), igualdaZ pour igualdad (égalité)... Dans la précampagne des élections législatives espagnoles de mars 2008, le Z d'un Zapatero socialiste et décontracté concurrence le patriotisme martial d'un Mariano Rajoy (droite) enrobé du drapeau national.

    Espagne - Fête nationale : "Zapatero dehors"... "Zapatero démission"
    MADRID, vendredi 12 octobre 2007 (LatinReporters.com) - Pour la 3e année consécutive lors du défilé militaire de la fête nationale, une partie de la foule présente a hué et sifflé, le 12 octobre à Madrid, le président du gouvernement socialiste espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.

    Mariano Rajoy (droite) appelle à inonder l'Espagne de drapeaux pour la fête nationale
    MADRID, jeudi 11 octobre 2007 (LatinReporters.com) - Sur un ton institutionnel utilisé d'ordinaire par le roi Juan Carlos, le chef de l'opposition de droite, Mariano Rajoy, a appelé les Espagnols à inonder le pays de drapeaux pour la fête nationale du 12 octobre. A 5 mois des élections législatives, ce brûlot patriotique vise le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero. Le fond et la forme du message suscitent la polémique.

    Espagne / ETA - "Batasuna en prison, y'a bon pour les élections"
    MADRID, lundi 8 octobre 2007 (LatinReporters.com) - "Y'a bon Banania, le petit déjeuner familial" était, pour une poudre de cacao, un slogan perçu comme raciste et donc abandonné. Actualisé à la sauce basque dans l'Espagne de Zapatero à l'approche des législatives de mars 2008, ce slogan pourrait s'énoncer "Y'a bon Batasuna, le miam-miam électoral" ou "Batasuna en prison, y'a bon pour les élections".



    Espagne   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22
    VOIR AUSSI
    Espagne
    1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22
    REPRODUCTION
    Nos textes peuvent être reproduits moyennant:

    1. Attribution à leur auteur et à LatinReporters.com

    2. Lien sur LatinReporters.com

    Ce logo peut être affiché
    MÉDIAS ESPAGNOLS
    PAYS
    DOSSIERS
    NOUS CONTACTER
  • Rédaction
  • Christian Galloy directeur
  • Pilar Valero directora adjunta
  • Publicité

  •   Accueil   |  Politique   |  Economie   |  Multimédia   |  Société   |  Pays+dossiers   |  Flashs   | Titres  | Forum 

    © LatinReporters.com - Amérique latine - Espagne
    Nos textes peuvent être reproduits en les attribuant, avec lien, à leur auteur et à LatinReporters.com